Maradi / Changement climatique : Le CNEDD renforce les capacités des organisations professionnelles dans l’utilisation de l’information sur les changements climatiques

Le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou a dirigé le vendredi 27 août 2021, la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de renforcement des capacités des organisations professionnelles des régions de Diffa, Maradi, Niamey et Zinder en matière d’utilisation de l’information sur les changements climatiques.

Cet atelier est organisé par le projet Plan National d’Adaptation (PNA) mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en collaboration avec le Secrétariat Exécutif du Conseil National de l’Environnement pour le Développement Durable (CNEDD).

A l’ouverture des travaux, le représentant du PNUD, M. Abdou Soumaïla, a pris la parole pour transmettre les salutations de la Représentante Résidente du PNUD au Niger, Mme Diana Louise Ofwana. Il a rappelé que le projet PNA a démarré ses activités en 2019 grâce au financement du Fonds Vert pour le Climat et s’inscrit dans le cadre d’une initiative de la communauté internationale visant à appuyer les Pays les Moins Avancés (PMA) et certains pays en développement à élaborer leurs plans nationaux en matière de l’adaptation aux changements climatiques.

M. Abdou Soumaïla a ensuite énuméré quelques manifestations des changements climatiques dont certaines sont malheureusement vécues au Niger. Il s’agit, entre autres, des cyclones, des fortes chaleurs, des sécheresses, des inondations et la propagation des maladies dites climato-sensibles comme le paludisme ou le choléra. Il a indiqué que de nombreux efforts ont été faits par les pouvoirs publics, les organisations non gouvernementales et les communautés pour minimiser les effets des changements climatiques au Niger, mais que le défi est tellement énorme qu’il exige des actions mieux planifiées et mieux coordonnées.

Le Représentant du PNUD a rappelé que depuis le début de ses activités, le projet PNA a mené plusieurs consultations en direction de divers acteurs en vue de recueillir leurs propositions en matière des options d’adaptation, mais aussi pour les sensibiliser sur les risques et opportunités liés aux changements climatiques. Il a cité, entre autres, les journalistes des médias publics, privés et des radios communautaires, les chefs traditionnels et leaders religieux, les femmes, les jeunes, les personnes handicapées, les représentants du secteur privé et les responsables des collectivités. M. Abdou Soumaïla a enfin exhorté les participants à accorder une attention particulière aux communications qui seront faites et en réitérant l’engagement du PNUD et de ses partenaires à être toujours aux côtés du Niger dans son combat inlassable contre les changements climatiques.

Pour sa part, le gouverneur de la région de Maradi a salué le choix porté sur la ville de Maradi pour abriter et a rappelé que les changements climatiques sont des phénomènes, à la fois naturels et anthropiques, qui constituent une véritable menace pour l’humanité entière, en raison de leurs effets néfastes sur les différents secteurs de la vie humaine, animale et l’écosystème de manière générale. Le gouverneur Zakari Oumarou a cité quelques manifestations des changements climatiques au Niger, dont les  fortes chaleurs, les sécheresses, les inondations et la propagation de certaines maladies dites climato-sensibles.

Tout en notant que le Niger a déjà ratifié la plupart des instruments juridiques internationaux et pris des initiatives au niveau national en vue de faire face aux changements climatiques, le gouverneur de Maradi a déclaré que l’avènement du projet PNA est une initiative soutenue par la communauté internationale en vue de permettre au Niger et à d’autres pays en développement de mieux s’organiser face aux menaces que constituent les changements climatiques.

Tout en exhortant les participants à l’atelier à être attentifs aux communications qui leur seront faites, le gouverneur Zakari Oumarou a transmis les remerciements des plus hautes autorités nigériennes au PNUD et au Fonds Vert pour le Climat pour les multiples appuis qu’ils ne cessent d’apporter au Niger dans ses efforts de lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.

Tiémogo Amadou  ANP-ONEP Maradi

1er septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/