L' investiture du nouveau président américain Joe Biden, s'est bien passée en présence du vice-président sortant : Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI

Joe Biden, 78 ans, devient le 46 ème Président américain  et  Kamala Harris, 56 ans, devient la première femme à occuper le poste de la vice-présidence américaine.

Donald Trump est le premier président sortant, dans l'histoire de la démocratie américaine  à défier les institutions républicaines mais il a appris à ses dépens.

Ouf ! Donald Trump est en fin parti pour la Floride en attendant son procès  :

Il a fallu l'armée américaine pour qu'il parte à destination de la  Floride dans un de ses hélicoptères .

Donald Trump a quitté ce mercredi 20 janvier 2021 ,  la Maison Blanche à destination de la Floride.

Comme il a promis, il n'a pas assisté  aux cérémonies d'investiture de son successeur, Joe Biden,  comme le veut la tradition américaine , en pareilles circonstances.

Il continue ainsi  à bouder les résultats issus des urnes malgré les rejets réglementaires de ses  recours orgueilleux,  égocentriques, par la cour suprême américaine.

L 'avènement de la pandémie COVID19 exige,  il n'y a pas beaucoup du monde , pour raison de santé et de la sécurité , aux cérémonies d'investiture du Président démocratiquement élu, Joe Biden.

Pour la première fois dans l'histoire de la démocratie américaine, un président sortant , a bafouillé les principes de la règle  démocratique !

Heureusement,  les institutions républicaines sont très fortes aux États-Unis d'Amérique.

Ces institutions républicaines ont tenu Donald Trump au respect, il est parti à destination de la Floride en attendant son procès en destitution qui sera sans doute exemplaire pour des futurs candidats à l'investiture de la Maison Blanche.

Le monde a évité la catastrophe grâce aux fortes institutions américaines.
Le code nucléaire sera sans nul doute vite désactivé au moment opportun, au profit du nouveau président équilibré Joe Biden.

Le président  Barack Obama avait bien raison de nous avertir , en Afrique nous avons plus  besoin des institutions républicaines fortes que  des régimes forts.
À bon entendeur salut !

Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.