L’air du temps : Toutes ces tragédies barbares et absurdes…

Mais enfin, que veulent-ils, ces barbares qui tuent sans logique ni discernement ! Qui sont-ils, sont-ils vraiment de la race des humains, sont-ils réellement comme nous des descendants d’Adam et d’Eve ? Des questions, parmi tant d’autres que se pose l’opinion générale !… Et ces interrogations trouvent tout leur sens au regard du degré des violences à la limite de la sauvagerie, mais aussi de l’absurdité, qui entourent ces attaques terroristes aveugles perpétrées, ces derniers temps, au Niger et chez nos voisins, au Burkina Faso et au Mali.

Les récents événements qui dominent l’actualité sur le front sécuritaire attestent de la gravité de la situation dans la zone dite des ‘’trois frontières’’.  Ainsi, le lundi 16 août 2021, 37 citoyens civils (hommes, femmes, enfants et vieillards) du village de Darey Dey, dans la zone de Banibangou (région de Tillabéri), ont été froidement abattus et quatre (4) autres ont été blessés, alors que ces victimes vaquaient paisiblement à leurs occupations quotidiennes de travaux champêtres.  C’est d’ailleurs la deuxième attaque du genre perpétrée contre les habitants de ce même village en moins d’un mois, la première ayant fait une dizaine de morts. Et à chaque fois, les assaillants ont lâchement fui pour se fondre dans la nature, sans le moindre remords, mais les mains souillées de sang d’innocents !…

Quelques jours auparavant, le dimanche 08 août 2021, au Mali, ce sont plus de 50 civils qui ont été tués dans des attaques simultanées contre trois villages, dans la région de Gao. De l’autre côté de la frontière, au Burkina Faso, l’ombre de la mort a encore plané, mercredi dernier, dans la localité de Gorgadji (province du Soum) dans la région où 47 personnes, dont 30 civils, 14 soldats et trois Volontaires pour la Défense de la Patrie, ont été tués. Mais là, le crime n’est pas resté totalement impuni car 58 terroristes y ont laissé leur peau et de nombreux autres ont été blessés avant que la ‘’meute de lycaons’’, ne prenne la fuite.

Absurdité et ignominie,  quand ces colonnes de ‘’motards de la mort’’ armés jusqu’aux dents prennent délibérément pour cible des populations civiles innocentes, désarmées et sans défense ! Sauvagerie et folie, quand ces lugubres hommes en armes tapis dans la verdure vont jusqu’à surprendre des paisibles paysans dans leurs champs et tirer sur eux sans sommation jusqu’à ce que mort s’en suive, à l’heure où ces derniers trimaient pour arracher à la terre de maigres produits de leur subsistance !

Finalement, même la lancinante question qui revient sur toutes les lèvres, celle de savoir ce que veulent les terroristes reste sans réponse. Car en plus du fait que ces gens n’ont rien revendiqué à personne, ils agissent royalement en contre-courant de la cause et des principes sacro-saints de l’Islam qu’ils prétendent vouloir défendre. Car, nulle part, l’Islam, cette religion de paix et de tolérance, n’a recommandé ou sacré la mise à mort d’une personne par une autre, qui plus est, des musulmans innocents.

Assane Soumana(onep)

20 août  2021
Source : http://www.lesahel.org/