6ème édition du CHAN au Cameroun : Sortie capitale pour le Mena, jeudi prochain à Japoma

6ème édition du CHAN au Cameroun : Sortie capitale pour le Mena, jeudi prochain à Japoma

L’équipe nationale du Niger, le Mena A’ ou version locaux, est en compétition depuis dimanche dernier à Douala dans le cadre de la 6ème édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2020) qui se joue en 2021 au pays de Samuel Eto’o Fils. Après le match nul de 0 but partout concédé face aux Chevaliers de la Méditerranée de la Libye, le Mena est en train de fourbir ses armes pour affronter jeudi prochain à 20 heures sur la magnifique pelouse du stade de Japoma, les Diables Rouges du Congo.

Depuis son quartier général établi à l’hôtel Akwa Palace au cœur de la capitale économique du Cameroun, le Mena sait qu’il n’a plus droit à l’erreur s’il désire réellement sortir de cette poule, pour continuer son aventure en terre camerounaise. L’entraineur Harouna Doula et ses poulains savent qu’ils vont jouer jeudi prochain leur carte maitresse au cours de cette confrontation contre le Congo. Ils savent qu’il n’y a pas dix mille calculs à faire. Il faut impérativement battre les Diables Rouges pour rejoindre la RD Congo qui trône seule à la tête de ce groupe B depuis son succès 1 but à 0 contre ces mêmes Diables Rouges.

D’ailleurs, à l’issue du match contre les Chevaliers de la Méditerranée, Harouna Doula a prévenu ses adversaires que le Mena est venu à Douala pour aller le plus loin possible dans la compétition. A l’entendre parler, on comprend aisément que le Mena du Niger est venu rivaliser et titiller les plus grands. «Nous allons nous donner les moyens d’y arriver» a-t-il promis. Cette assurance de l’entraineur du Mena se base certainement sur l’expérience de ses joueurs, sur leur talent, et surtout sur leur détermination à vaincre leurs adversaires. Au mois de janvier 2020, à l’occasion du tournoi «TIFOCO» qui s’est déroulé à Kinshasa en prélude à la tenue du CHAN 2020, le Mena a livré une belle prestation contre les Diables Rouges du Congo et contre les Léopards de la RDC. Ce sont donc deux adversaires que les joueurs du Mena connaissent parfaitement. Et c’est pourquoi d’ailleurs ils entendent les affronter avec une bonne dose d’optimisme.

Contre les Chevaliers de la Méditerranée dimanche dernier, l’équipe de Harouna Doula a péché au niveau de la pointe de son attaque. Le Mena a complètement dominé le jeu pendant toute la deuxième mi-temps sans parvenir à inscrire le moindre but. Que d’offensives ratées par les attaquants nigériens Djibril Goumay, Issa Ibrahim et Marou Ibrahim ! Le choix de Moumouni Darenkoum comme meilleur joueur de ce match par la CAF, ne doit pas nous faire perdre de vue que l’attaque du Mena a complètement passé à côté de son sujet pendant ce match : manque de rigueur offensive, hésitation dans les dernières passes, et trop de précipitation ont été les défauts constatés dans la charnière offensive du Mena.

Contre les Diables Rouges du Congo, il faut assurément plus d’adresse devant les buts pour espérer remporter la partie. Harouna Doula est conscient de cela, et il s’attèle à régler sa machine offensive avant la sortie de jeudi prochain à Japoma. Réussira-t-il à dompter des Diables Rouges revanchards après le triste sort qu’ils ont connu face à leurs frères ennemis de la RDC ? Toute la question est là.

Oumarou Moussa, Envoyé spécial 

19 janvier 2021
Source : http://www.lesahel.org/