9ème Tournoi de Lutte Africaine de la CEDEAO (TOLAC) : Le Sénégal et le Niger se distinguent au tableau des médailles

Après trois jours de compétitions de haut niveau, le 9ème tournoi de lutte africaine de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui opposait une soixantaine de lutteurs issus de dix pays membres de l’organisation régionale, a pris fin le samedi 06 novembre 2021 à Dakar au Sénégal.

A l’issue des combats livrés dans un véritable esprit de fair-play,Les poulains de l’entraineur sénégalais, Ambroise Sarr se sont distingués avec cinq médailles en or dont une pour la victoire en équipe et quatre en individuels.

Les lutteurs sénégalais Moussa Faye (66 kg), Ngor Niakh (76 kg), Anson K. Ndour (86kg) et Modou Faye (100 kg) se sont parés d’or en dominant respectivement Wotna Sangun (Guinée Bissau), Julio Armandou (Guinée Bissau), Ekeremie Ogiomor (Nigeria) et Babacar Mbodji (Gambie). Quant au nigérien Kadri Abdou, il a vaincu facilement en final des 120kg, le lutteur Burkinabè Savané Romaric pour remporter la médialle d’or.

A la fin de ce tournoi 2021 dont les combats ont été de haute facture, les résultats par équipe portent le Sénégal en tête, suivi du Niger en 2ème position, et le Nigéria en 3ème place.

Au classement final le Sénégal pays hôte de cette 9ème édition totalise 5 médailles d’or, le Niger remporte 1 médaille en or, 1 médaille d’argent et 4 médailles en bronze, la Guinée Bissau gagne 2 médailles en argent et le Nigeria suit avec 1 médaille en argent et 1 en bronze. La Gambie et le Burkina Faso, quant à eux se contentent chacun d’une médaille en argent.

Notons que, le Tolac institué par la CEDEAO en 1986, est un tournoi qui, au fil des éditions, a gagné en maturité et en notoriété tout en devenant un agréable cadre sportif et culturel, contribuant au renforcement des liens de solidarité et d'amitié entre ses pays membres, et favorisant l’intégration et le développement durable de l'espace ouest-africain.

Source : Direction de la Communication de la Commission de la CEDEAO

10 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/