Journée Mondiale de lutte contre la Désertification et la Sécheresse : Plus d’engagement pour la gestion durable des terres et la restauration des écosystèmes

À l’instar des autres membres de la communauté internationale, le Niger célèbre aujourd’hui 17 juin 2021, la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sècheresse sous le thème « Restauration. Terre. Reprise». A cette occasion la ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification, Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa a dans son message appelé tous les acteurs à plus d’engagement et d’actions pour la gestion durable des terres et de restauration des écosystèmes, condition essentielle à l’amélioration durable de la sécurité alimentaire au Niger.

La ministre de l’Environnement et de la lutte contre la Désertification, Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa a souligné l’importance de ce thème qui exhorte à une meilleure relation avec la nature en vue d’un rétablissement plus écologique de l’humanité face à la pandémie de COVID-19. La restauration des terres contribuera, a-t-elle dit, largement à la reprise économique par les emplois verts qu’elle créera et les bénéfices socioéconomiques qu’elle génèrera.

Aussi, investir dans la restauration des terres contribue-t-il à rendre les économies résilientes au changement climatique, freiner la perte de la biodiversité et accélérer la réalisation des 17 objectifs du Développement Durable des Nations Unies, a indiqué la ministre en charge de l’Environnement. Les défis écologiques liés à la dégradation des terres, qui sont en partie responsables de l’insécurité alimentaire au Niger, méritent, a affirmé la ministre, une attention particulière, une réponse adéquate et soutenue. C’est pourquoi elle a souligné que le Président de la République, SE Mohamed Bazoum place la gestion durable des terres au cœur de son Programme de Renaissance, Acte III : «consolider et avancer », où il prévoit de : « de renforcer la récupération des terres agro-sylvo-pastorales en mettant l’accent sur le traitement biologique des espaces traités mécaniquement … », cite-t-elle.

Le Niger s’est engagé à restaurer 3,2 millions d’hectares d’ici à 2030 à travers son adhésion à l’initiative Africaine de Restauration des paysages forestiers, dans le cadre de la décennie 2021-2030 des Nations Unies pour la Restauration des Ecosystèmes a-t-elle fait savoir. Aussi Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa a rappelé que depuis 2010 le Niger participe à la mise en œuvre de la Grande Muraille Verte, en tant qu’initiative pionnière panafricaine de restauration et de gestion durable des terres dans l’espace Saharo-sahélien ; et ce dans un contexte de faible mobilisation des ressources financières, a-t-elle précisé.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep) 

17 juin 2021
Source : http://www.lesahel.org/