Au Palais de la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit le gouverneur de la BCEAO et le ministre britannique chargé des Affaires Africaines

Le Président de la République, Chef de l’Etat M. Mohamed Bazoum a reçu successivement hier en audience, le gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), M. Tiemoko Meyliet Koné et le ministre britannique Chargé des Affaires Africaines, M. James Duddridge. La deuxième audience s’est déroulée en présence du ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou.

A l’issue de la première audience, le gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, M. Tiemoko Meyliet Koné a précisé que sa visite s’inscrit dans le cadre de la mission normale du gouverneur de la BCEAO qui, dit-il, doit périodiquement rencontrer les plus hautes autorités de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine pour faire le point de la situation économique et monétaire. En ce sens, M. Tiemoko Meyliet Koné a notifié qu’au cours de cette audience, ils ont évoqué la situation économique des pays membre de l’Union avec l’impact négatif de la COVID-19 qui a pratiquement touché toutes les économies. «Nous avons fait le point sur tous les efforts qui sont faits pour pouvoir faire redémarrer les économies, apporter plus de croissance et surtout pour reprendre l’ensemble des éléments qui sont faits en faveurs de la population pour améliorer significativement au fur et à mesure leur niveau de vie. J’ai partagé et j’ai compris les analyses et les orientations que le Président de la République a donné dans le cadre des travaux que nous faisons», a déclaré le gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest. 

Pour ce qui est de la deuxième audience accordée au ministre britannique chargé des Affaires Africaines M. James Duddridge, les échanges avec le Président de la République ont essentiellement porté sur la transition démocratique historique amorcée par le Niger, la coopération bilatérale, l’éducation de la jeune fille et des questions sur des opportunités économiques pour améliorer les conditions de vie des populations.

Après cette première visite au Niger, le ministre britannique chargé des Affaires Africaines, M. James Duddridge a affirmé qu’il retourne dans son pays très heureux et réconforté pour la participation du Président République au Sommet de l’Education à Londres. «Lors de son investiture, le Président de la République a dit que l’éducation de la jeune fille est très importante et mon Premier ministre pensait la même chose. Nous avons parlé de la situation régionale et globale. Nous avons parlé de la situation des conflits dans les pays voisins», a expliqué le ministre britannique chargé des Affaires Africaines, M. James Duddridge.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)

07 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/