Ali Idrissa Nani, Coordonnateur du Rotab interpellé ce 20 mai 2017 et immédiatement transféré dans les locaux de la police judiciaire de Niamey

Ali Idrissa Rotab 2017"Ali Idrissa Nani, Coordonnateur du Rotab a été interpellé le 20 mai 2017 et immédiatement transféré dans les locaux de la police judiciaire de Niamey sur des ordres venant du plus haut sommet de l'Etat. Ali Idrissa venait de faire une déclaration dans la laquelle, au nom des organisations de la société civile, il constate "la mise entre parenthèse de la démocratie au Niger" sous le règne de Mahamadou Issoufou. L'arrestation de Ali Idrissa intervient quelques heures après l'interdiction d'une marche programmée pour ce 20 mai 2017 par les organisations de la société civile nigérienne. Depuis quelques mois déjà la société civile a organisé plusieurs marches à travers tout le pays pour dénoncer la mauvaise gouvernance et les restrictions des libertés publiques. La crise sociale perceptible dans tout le pays et les dénonciations y résultant mettent les principaux dirigeants du pays dans une grande fébrilité et les arrestations se sont multipliées ces derniers jours avec l'incarcération du chef de la coalition de l'opposition. Avec Moussa Tchangari, Nouhou Arzika, Ali Idrissa fait partie du cercle des acteurs de la société civile engagés depuis les années 1989-1990 dans la lutte pour l'instauration de la démocratie au Niger. Il est de tous les combats pour la sortie du Niger de la pauvreté extrême qui touche des millions de nigériens y compris par une meilleure fixation du prix des matières premières et la gestion des contrats miniers dans la transparence. Lucide et ouvert au dialogue, Ali Idrissa n'hésite pas à soutenir toute initiative visant à sortit le Niger d'une crise larvée qui s'est aggravée progressivement depuis la dernière élection présidentielle de février-mars 2016 comme l'a rappelé Sanoussi Jakou, un proche du Président Issoufou, Ministre-conseiller à la présidence.

Il faut dire que l'arrestation de Ali Idrissa marque une escalade dans le face à face entre le régime et la société civile nigérienne toujours à l'avant garde des avancées démocratiques au Niger. Son engagement aux côtés des autres acteurs à faire la lumière sur l'affaire des 200 milliards de dollars transférés à Dubai impliquant l'actuel ministre des finances et ex. Directeur de cabinet du Président irrite au plus haut niveau et des pressions sont en cours pour etouffer la procédure judiciaire. Depuis l'annonce de l'arrestation de Ali Idrissa, une mobilisation nationale et internationale est en cours pour sa libération car pour beaucoup il représente un symbole de liberté et de démocratie que des milliers de nigériens sont prêts à défendre quelqu'en soit le prix. "
20 mai 2017