Dosso : Chaudes altercations entre des responsables des partis ANDP et PNDS

Selon des sources crédibles, c'est le summum de la honte qui s'était produit, récemment, entre des responsables communaux des partis ANDP et PNDS. Nos sources nous apprennent que, des responsables locaux de ces deux partis ont failli passer aux poings. L'affaire s'était déroulée, indiquent nos sources, pendant le dernier passage de Issoufou Mahamadou à Dosso, à l'occasion du lancement des travaux de réhabilitation de la route Dosso- Bela. La cause des disputes entre les responsables locaux du PNDS et de l'ANDP serait liée à l'accueil du président Issoufou. Du reste, les responsables du parti PNDS de Dosso auraient catégoriquement empêché aux militants de l'ANDP d'exhiber les couleurs de leur parti. Une humiliation qui a provoqué la colère dans les rangs des militants du parti Zaman- Lahiya.

Depuis que Moussa Barazé a décidé de briguer la magistrature suprême, les militants de son parti sont victimes d'un dédain inexplicable et sont systématiquement humiliés par des responsables du PNDS qui semblent ne pas gober et accepter que l'ANDP s'affranchisse.

D'ailleurs, pour beaucoup d'observateurs politiques, Pierre Foumakoye Gado et ses affidés de la commune de Dosso se croient avoir le droit sur tous les autres citoyens de la commune. Ils se comportent en princes des pays du Golfe. Ce qui expliquerait, aux dires de certains de ses camarades, les placements des capitaux dans l'immobilier et l'achat des consciences faibles. En plus, selon les mêmes sources, après les cérémonies du lancement des travaux, Pierre Foumakoye aurait invité Issoufou Mahamadou à déjeuner dans son ''palais''. Le pétrole se vend bien au Niger et rapporte vraiment gros à certains, au point où ils se croient tout permis.