HAMA-BAZOUM : La décision fera-t-elle l’unanimité ?

Voilà une question dangereuse qui invite à une réflexion très sérieuse quant à l’avenir des nouvelles relations entre le Président de la République Bazoum Mohamed et le parti LUMANA FA. Comme on le sait, depuis que le nouveau Président de la République a décidé de se débarrasser de la ligne de méchanceté dressée par son prédécesseur à l’encontre du parti LUMANA FA et de son autorité morale Hama Amadou, les thuriféraires du parti rose ont repris du service. Entre méchanceté, peaux de banane et traîtrise, ils ne reculent devant aucune bassesse pour faire comprendre au nouveau Président que son option n’est pas la bienvenue au PNDS Tarraya.

Pourtant le Président Bazoum ne fait que marcher dans la droiture, refusant les nominations népotistes, traquant sans cesse les délinquants financiers et appelant les nigériens de tous les bords à venir composer avec lui. Qu’y at- il d’anormal dans ce cheminement ? Absolument rien, sauf chez les mordus de la corruption et du clientélisme qui ont été couverts pendant dix années par la complicité et le mutisme du président Issoufou Mahamadou. Ceux-là, très nombreux, ne veulent absolument pas du rapprochement entre Hama Amadou et Bazoum car, à eux deux, ces stratèges peuvent très certainement conduire le Niger à bon port en le débarrassant des délinquants financiers qui ont joué avec l’argent du contribuable.

Rien que pour cet espoir hautement salutaire pour le Niger, la décision du Président Bazoum de se la jouer douce avec le parti LUMANA FA devient une option qui doit mobiliser tous les nigériens sérieux. Cette mobilisation, le Président Bazoum en a besoin car on connait très bien le machiavélisme de ceux-là qui se dressent déjà contre sa décision. D’ores et déjà, le retour de l’ex président Issoufou Mahamadou sur la scène sème une véritable confusion dans les esprits. En effet le show qu’il a servi à Tahoua et à Illéla n’aurait d’autre objectif que celui de rappeler au nouveau président son influence dans le parti. Soit. Le singe ressemble bien à l’homme ; cependant, le président Issoufou Mahamadou peut-il être sûr que les gens qui ont été sortis pour son accueil étaient réellement présents pour lui ? Car, ces populations ont fini par comprendre qu’il y a en réalité un idéal que lui et ses proches ont poursuivi pendant dix ans et qui est loin du leur.

Avec les détournements intempestifs et scandaleux qui sont en train d’être mis au grand jour, aujourd’hui même dans les campagnes la vision a été forcément entamée. Que le président Issoufou se détrompe ; le peuple n’a plus ni besoin de lui, ni envie de l’écouter le narguer après avoir caché des gens qui ont spolié le pays. En voulant coûte que coûte s’ériger en maître du PNDS Tarraya, il risquerait fort bien de concasser ce parti ; et c’est une chose dans laquelle il excelle.

Dans un tel contexte, pourquoi alors le Président Bazoum Mohamed ne chercherait pas de nouveaux appuis ? Personne n’est dupe. En tout cas pas le philosophe qui doit avoir déjà fourbi ses armes depuis longtemps. En effet, à bien observer les actes que pose le Président Bazoum, on a bien l’impression qu’il les a préparés depuis le temps où Issoufou le confinait au mutisme. Aujourd’hui, un à un, il est en train de sauter tous les verrous de magouille et de méchanceté mis en place par Issoufou. Et le peuple nigérien dans sa majorité est avec lui, au vu des encouragements qu’il reçoit de plusieurs bords politiques de l’opposition. On ne sait plus qui Issoufou est en train de préparer pour parer à l’énigme Bazoum. Tout compte fait, il est certainement en train de le faire. Et, il s’agit d’un probable cobaye car ce type serait sacrifié à la naissance. Issoufou n’a plus l’aura qu’il avait au PNDS Tarraya ; les seuls qui le suivent et l’écoutent sont les voleurs qu’il a protégés.

Ceci dit, la question de savoir si le LUMANA FA suivra Hama Amadou dans son rapprochement avec le Président Bazoum n’est rien d’autre qu’une chimère entretenue par les concasseurs du PNDS. Il appartient aux uns et aux autres d’ouvrir les yeux et de ne pas se laisser duper par ceux qui leur ont déjà fait mal. Le Président Bazoum n’a aucun intérêt à faire faux jeux avec le LUMANA FA ; il a tout à gagner. Il y a lieu de garder la cohésion nécessaire et d’aller avec des propositions pérennes ; car le combat sera dur avec en face un bien aux deux yeux crevés. A bon entendeur salut.

Kaillo