Pétrole nigérien : La boule de gomme de Foumakoye Gado

La gestion du pétrole nigérien est incontestablement opaque. À part les 1000 milliards d'Eximbank de Chine dont les Nigériens s'interrogent toujours sur l'usage et la destination réels, l'on ignore encore ce que sont devenus à ce jour les revenus tirés du pétrole. Pierre Foumakoye Gado, le tout puissant ministre qui a régné sur le pétrole nigérien pendant 10 ans, a montré, dès les premières années de gestion, des signes extérieurs de richesse. En 2014, il a ainsi offert, à la grande surprise de l'opinion nationale, choquée, huit véhicules 4X4 aux délégations régionales du Pnds Tarayya. Au bas mot, ce don a coûté à Pierre Foumakoye Gado la bagatelle somme de 200 millions. Mais, que représentent 200 millions pour quelqu'un qui brasse, au nom du Niger, autant de milliards sans avoir à rendre compte à qui que ce soit ? À l'exception, bien sûr, de l'ancien président qui est seul à savoir sur quoi dansait son ministre du Pétrole.

S'il est, d'un point de vue strictement financier, le plus grand scandale de l'ère Issoufou, il n'a curieusement pas fait l'objet d'audit à ce jour. Un flou total qui en dit long sur l'étendue du scandale du pétrole, demeuré la chasse gardée de l'ancien président qui a veillé à y placer son fils. Le secret "familial" est ainsi préservé et Issoufou Mahamadou, qui a choisi le champagne pour quelques- uns au lieu de l'eau pour tous les Nigériens, se la coule douce, confiant et tranquille comme dirait Cheffou Amadou à la fin de la transition de 1992. La boule de gomme va-t-elle, un jour, révéler ses secrets ?

Laboukoye