Fête du travail 2021 : Les centrales remettent leurs cahiers de doléances au ministre de l’Emploi et de la Protection sociale 

Après les traditionnels défilés du 1er mai, les représentants des centrales syndicales du Niger se sont retrouvés à l’immeuble CNSS pour la cérémonie officielle de remise des cahiers de doléances au ministre de l’emploi et de la protection sociale, M. Ibrahim Boukary. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement et des autorités régionales. Par la même occasion douze (12) vaillants travailleurs, hommes et femmes, ont été décorés. Ces travailleurs ont reçu la médaille du travail dans les catégories bronze, argent et or.

 En réponse aux syndicats, le ministre de l’emploi et de la protection sociale, M. Ibrahim Boukary a promis aux travailleurs que les services techniques de son ministère allaient minutieusement étudier «l’ensemble des doléances» contenues dans deux cahiers de doléances et les tsoumettre à l’appréciation du gouvernement. «Je peux vous rassurer, qu’au-delà du traditionnel cérémonial, cette fois-ci ces doléances vont faire l’objet d’une étude sérieuse et ensemble nous allons ouvrir des négociations parce qu’avant tout nous sommes tous des travailleurs».

Cette année encore, les syndicalistes ont manqué de transmettre aux nouvelles autorités un cahier unique de doléances qui regroupe l’ensemble de leurs préoccupations. En effet, la CDTN a présentée seule son cahier de doléances d’un coté et de l’autre l’Intersyndicale des travailleurs du Niger qui regroupe cinq (5) centrales a présenté et remis le sien. Dans leurs doléances, l’ITN et la CDTN soutiennent unanimement que l’âge de la retraite doit être ramené à 65 ans pour les agents qui le désirent, sans s’appesantir sur leur productivité.

Au début de la cérémonie de réception des cahiers de doléances, douze (12) travailleurs ont été décorés de la médaille du travail dans les catégories bronze, argent et or.

Souleymane Yahaya(onep)

03 mai 2021
Source : http://www.lesahel.org/