Fin du 3ème Forum Mondial sur l’éducation inclusive et équilibrée (Djibouti) : Le Premier ministre Brigi Rafini a regagné Niamey, hier après midi

Fin du 3ème Forum Mondial sur l’éducation inclusive et équilibrée (Djibouti) : Le Premier ministre Brigi Rafini a regagné Niamey, hier après midiLe Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini a regagné Niamey hier après midi en provenance de Djibouti où il a pris part au 3ème Forum mondial sur l’éducation inclusive et équilibrée. A sa descente d’avion à l’Aéroport international Diori Hamani, SE. Brigi Rafini a été accueilli au pied de la passerelle par le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba avant d’être salué par les membres du gouvernement et plusieurs personnalités civiles et militaires.

A l’issue de ce forum, les Chefs d’Etat et de gouvernement présents à Djibouti ont signé, lundi dernier, la Déclaration Universelle de l’Education Equilibrée et Inclusive ainsi que la Charte Constitutive de l’Organisation de Coopération Educative (OCE). C’est le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, qui a signé les deux documents au nom de la République du Niger.

A l’occasion de la cérémonie officielle d’ouverture du forum, le Chef du gouvernement nigérien a d’abord exprimé au Chef de l’Etat djiboutien, SEM. Ismael Omar Guelleh, tous les regrets du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, «qui n’a pas pu effectuer le déplacement de Djibouti, en raison des derniers impératifs de son agenda». Il a cependant indiqué que « malgré ces impératifs, le Niger ne pouvait pas manquer ce rendez-vous en raison de l’importance qu’il accorde à la question de l’éducation.

 

Evoquant l’importance du thème de ce forum, M.Brigi Rafini a dit sans ambages que « le Niger souscrit totalement à cette initiative et nous faisons de la participation à ce forum, une obligation pour notre développement futur. Qui plus est, les programmes que nous avons jusqu’ici développés en matière de l’éducation, nous amènent à dire qu’effectivement, nous devons mettre l’accent sur l’équité et la vision holistique de l’éducation, conformément à nos valeurs et aux aspirations de nos populations, pour garantir un développement socio-économique durable à nos pays ». Il a pour ce faire, assuré l’assistance que « le Niger ne manquera pas de partager avec tous les participants, l’expérience qu’il a capitalisée et entend aussi bénéficier de cette plateforme pour enrichir les initiatives qui sont en train d’être mises en œuvre par le gouvernement et ses partenaires techniques et financiers dans le domaine de l’éducation ».

Pour joindre l’acte à la parole, le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Yahouza Sadissou, a présenté au cours d’un panel les acquis découlant de la mise en œuvre du PDDE et du PSEF ainsi que les principaux textes législatifs et réglementaires pour créer des conditions favorables au succès de l’adaptation de l’éducation au contexte local.

Selon des experts, l’éducation équilibrée et inclusive est une conception de la qualité éducative et de l’inclusion attentive aux dimensions culturelles, éthiques et sociales d’un apprentissage épanouissant pour la personne et pertinent pour la société.Elle répond aux besoins des individus et des communautés, ainsi qu’aux aspirations, carences, priorités, réalités et défis internationaux, nationaux et locaux, en s’adaptant de manière anticipée au développement durable humain, social et économique.

C’est pourquoi les Chefs d’Etat et de gouvernement et les responsables des ONG et institutions présents à Djibouti ont tous signé le texte dénommé ‘’Déclaration universelle de l’Education Equilibrée et Inclusive’’. Ce texte se présentedésormais comme un idéal commun afin que tous les peuples, nations et institutions puissent s’efforcer collectivement et individuellement de répondre aux aspirations de l’humanité à travers notamment l’intra-culturalisme,la transdisciplinarité et la coopération internationale.

Outre cette Déclaration, les participants au 3èmeforum mondial sur l’éducation ont signé la Charte Constitutive de l’ Organisation de Coopération Educative (OCE) qui vise, entre autres, à créer des plateformes permettant d’établir des partenariats internationaux entre des institutions éducatives, des initiatives culturelles et des gouvernements de différents pays ; à créer des mécanismes de financements éducatifs coordonnés et solidaires qui respectent les priorités nationales, s’adaptent aux réalités locales, aident à l’allègement de la dette et facilitent l’augmentation budgétaire pour l’éducation. En marge de ce forum le Premier Ministre Chef du gouvernement a reçu en audience le Ministre Djiboutien des affaires étrangères.

Mahamadou Saidou, AP/PM

29 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org/