Lancement des sites web des Forces de sécurité intérieure du Niger : Faciliter les communications des FDS à l’interne et en direction des citoyens

La Police nationale, la Gendarmerie Nationale et la Garde Nationale du Niger disposent désormais, chacune, de son propre site Web, afin de faciliter leurs communications tant à l’interne qu’en direction des citoyens. Cette ouverture de portails numériques dans le domaine de la sécurité intérieure, au Niger, s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale d’e-gouvernement mis en œuvre par l’Agence nationale pour la société de l’information (ANSI). Les trois plateformes ont été développées par l’agence digitale Mougani, avec le soutien de la mission EUCAP Sahel Niger.

C’est le ministre délégué chargé de la sécurité publique, M. Alkache Alhada, qui a procédé à l’inauguration des sites, hier matin à l’hôtel Radisson Blu de Niamey, en présence notamment du ministre conseiller spécial du Président de la République, directeur général de l’ANSI, M. Ibrahima Guimba, du Chef de la mission EUCAP Sahel-Niger, de plusieurs diplomates européens et des responsables des FSI au premier rang desquels le Directeur général de la Police Nationale et les Hauts Commandants de la Gendarmerie Nationale et de la Garde Nationale du Niger.

«Il nous faut communiquer pour renforcer le moral de nos éléments; rassurer la population et demander sa collaboration

(…)», déclare le ministre délégué chargé de la sécurité publique.

Depuis un certain temps, les forces de sécurité intérieure du Niger se sont engagées dans une dynamique de communication. A titre illustratif, le ministre délégué en charge de la sécurité publique, M. Alkache Alhada, cite la Police Nationale qui, depuis 2011, a créé un service de l’information et des relations publiques. Elle avait, mentionne le ministre, une page Facebook alimentée régulièrement et un bulletin d’information, « La Sentinelle ». A présent, ce sont toutes les trois forces de la sécurité intérieure qui prennent le souffle d’amélioration de leurs communications avec des sites web.

« Pour communiquer, il faut non seulement disposer d’un personnel qualifié mais aussi des canaux appropriés, surtout dans le contexte actuel marqué par l’apparition d’un nouveau type de canaux de communication (le numérique) et une guerre asymétrique où l’ennemi est invisible. De la qualité de la communication des forces de sécurité dépend aussi la réussite des missions à elles assignées, particulièrement en situation de crise. Il nous faut alors communiquer pour: renforcer le moral de nos éléments; rassurer la population et demander sa collaboration; et démontrer notre force et déstabiliser», a martelé le ministre délégué chargé de la sécurité publique, M. Alkache Alhada, en procédant au lancement des sites.

En effet, comme présentés aux adresses www.gendarmerie-nationale.defense.gouv.ne; www.garde-nationale.interieur.gouv.ne; et www.police-nationale.interieur.gouv.ne, chacun des trois sites comportent tout d’abord un portail interne d’accès restreint aux personnels des institutions concernées. Quel que soit  

l’affectation de leurs éléments, les directions de la police nationale, de la gendarmerie nationale et de la garde nationale du Niger auront donc à communiquer plus facilement et efficacement avec eux. Le personnel trouve aussi le paquet de sa documentation professionnelle, des dispositions tels que le code pénal et de procédure pénale, ainsi que des textes officiels nécessaires actualisés, avec au besoin les liens de référencement vers les sites des partenaires techniques et financiers. Quant à la dimension externe, relevant du service public des différents Corps, elle offre l’accès à la population aux informations comme celles relatives à l’obtention ou renouvellement de certains documents de voyage et titres d’identité. Ils pourront également suivre les actualités sur les activités des forces et télécharger facilement des formulaires légaux ou s’inscrire aux concours de recrutement.

Les FSI sur le rail de la transformation numérique Niger 2.0

Le Directeur général de l’ANSI, M. Ibrahim Guimba, indique que lesdites plateformes représentent surtout d’interfaces entre les populations et les Forces de sécurité intérieure et un canal interne de renforcer le moral des troupes au terrain. «C’est une interface qui va permettre le rapprochement favorable au dialogue que nous voulons entre les populations et les forces de sécurité. C’est un outil qui va également servir dans la sensibilisation des populations. Et mieux encore, pour le moral de leurs troupes dans des zones les plus éloignées, c’est un médium pour se sentir proches et informés sur leurs corps respectifs»,

explique le DG de l’Agence   nationale pour la société de l’information. Cependant, l’impact voulu dépendra évidemment de l’appropriation dans l’usage et la gestion des plateformes. Selon M. Ibrahima Guimba, l’ANSI est disposée à accompagner les webmasters qui seront formés à cet effet et envisage des initiatives d’un cadre pour améliorer ou renforcer la formation des Forces de défense et sécurité dans le domaine des technologies de l’information. Ceci, «pour non seulement leur permettre de prendre en charge pleinement ces sites mais aussi pour déployer des outils encore performants qui vont accompagner ce premier pas qui est fait», précise le Directeur avant d’exprimer toute la fierté de l’agence ANSI d’être associée à ce projet.

«Avec l’avancée considérable qu’incarnent ces trois sites, EUCAP Sahel Niger est fière de lui apporter son plein soutien pour une stratégie 100% gagnante à bien des égards », a déclaré le chef de la ‘’mission civile’’ de l’Union européenne EUCAP Sahel Niger, M. Frank Van der Mueren, lors de son intervention à la cérémonie de lancement officiel des plateformes. La mission européenne lancée en 2012 œuvre dans le renforcement des capacités des forces de sécurité intérieure nigériennes, dans le contexte de la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et l’immigration irrégulière. Ce projet d’intégration des FSI dans la dynamique de la transformation digitale est donc en droite ligne avec les objectifs de la mission EUCAP Sahel.

Mahamane Chékaré Ismaël(onep)

07 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/