Point de presse du gouverneur de la région de Niamey sur les actes de vandalisme dans la capitale : «Toutes les personnes interpellées seront déférées devant les tribunaux qui décideront de leurs sorts», déclare M. Issaka Assane Karanta

Point de presse du gouverneur de la région de Niamey sur les actes de vandalisme dans la capitale : «Toutes les personnes interpellées seront déférées devant les tribunaux qui décideront de leurs sorts», déclare M. Issaka Assane KarantaSuite à des actes de vandalisme perpétrés le 18, le 19 et le 20 Avril 2020 dans la nuit par quelques jeunes dans les rues de la capitale, le gouverneur de la région de Niamey, M. Issaka Assane Karantaa animé, lundi dernier un point de presse. Il s’est agi, pour lui de dresser le bilan des différentes interpellations issues de ces manifestations, mais d’aussi appeler la population au respect strict des mesures préventives instituées par les plus hautes autorités dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus Covid-19.

Dans ses propos, le gouverneur de Niamey a rappelé que face à la pandémie du coronavirus, le Président de la République est sorti deux fois pour adresser un message à la nation. Messages dans lesquels, il avait proclamé l’Etat d’urgence sur l’ensemble du territoire national, Niamey étant l’épicentre de cette maladie. Il a assorti cette disposition d’une mesure de couvre feu et d’une autre mesure d’isolement sanitaire de la capitale. Pour M. Issaka Assane Karanta, la mise en œuvre de ces deux mesures a été bien appréciée par la majorité des populations de Niamey. Mais les deux premières semaines n’ont pas permis d’arrêter la propagation de la maladie. Comme annoncé initialement,par le Président de la République ces mesures ont été reconduites. «Faceà cette reconduction,nous assistons malheureusement à des interprétations voire des agissements que nous ne pouvons comprendre», a souligné le gouverneur de Niamey.

«Nous retrouvons malheureusement quelques jeunes qui bravent ces dispositions. Tantôt les jeunes animent des fadas avec une consommation abusive de Chiha, de chanvre indien et d’autres trouvent un malin plaisir à bruler des pneus sur la chaussée en installant des barricades de pierres et de briques pour entraver la circulation routière» a déploré le gouverneur de Niamey. Ces agissements provoquent la dégradation des biens publics et privés. «Ce sont des actes de vandalisme», a précisé M. Issaka Assane Karanta avant de rappeler que le Conseil Régional de Sécurité a toujours privilégié le dialogue, la sensibilisation pour amener les uns et les autres à comprendre le bien fondé de ces mesures. «En effet, dans un pays voisin où la population a délibérément accepté les consignes des autorités, il n’a été enregistré que 57 Cas avec un seul décès. Par contre chez nous, sur 2505 testés, il a été prouvé des centaines de cas positifsavec malheureusement 20 décès», a souligné le gouverneur de Niamey.

M. Issaka Assane Karanta a précisé que dans la nuit du 18 au 19 avril,des individus organisés ont entrepris de bruler des pneus et de s’attaquer à des biens privés dans la zone de Niamey 2000. «Ce qui a amené les forces de   défense et de sécurité àprocéder à 12 interpellations», a-t-il souligné. Ensuite, a-t-il poursuivi, dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 avril dernier, beaucoup de quartiers étaient embrasés. Et«Nous avons aperçu des motocyclistes venir déposer des pneus ; ailleurs aussi nous avons vu d’autres distribuant des bidons d’essence, plus loin nous avons rencontré des véhicules munis malheureusement d’autorisation de circuler entrain de donner des instructions. Ce qui veut dire que tout cela était bien planifié, bien organisé», explique-t-il. Qu’il s’agisse des quartiers Gamkalé, Saga, Talladjé 50 mètres, Banifondou, Boukoki, «nous avons suivi les gens et nous avons procédé à 56 interpellations. Les forces de défense et de sécurité restent vigilantes, à pied d’œuvre et engagées à faire preuve de professionnalisme, de détermination pour interpeller toux ceux qui tenteraient de nous distraire», a-t-il indiqué.«Tous les dégâts occasionnés seront évalués et seront remboursés à la charge des auteurs au franc près. Tous les gens interpellésseront déférés devant les tribunaux qui décideront de leurs sorts»,a déclaré le gouverneur de Niamey.

M. Issaka Assane Karanta a salué l’attitude de la population qui respectele couvre feu et les autres mesures préventives. Il l’a aussi encouragé à se distancer des individus mal intentionnés. «Nous allons remonter, de fil à aiguille, à tous ceux qui sont entrain de tirer les ficèles dans l’obscurité. Les mains invisibles seront visibles et présentées à l’opinion nationale et internationale, puis traduites en justice», a-t-il prévenu.

Yacine Hassane(onep)

22 avril 2020
Source : http://www.lesahel.org/