Message de la Confédération démocratique des travailleurs du Niger (CDTN) : La CDTN propose un dialogue social permanent pour apaiser le front social au Niger

essLa Confédération démocratique des travailleurs du Niger (CDTN), a publié une déclaration vendredi dernier à son siège national, pour marquer la commémoration de la fête du travail, célébrée chaque 1er mai dans le monde entier. A cette occasion, la CDTN s’est penchée, en plus de ses doléances habituelles, sur la situation sécuritaire et sanitaire qui prévaut dans notre pays. Elle propose, à cet effet, plusieurs pistes pour apaiser le front social, en cette période où la pandémie mondiale à coronavirus COVID 19 met à mal les économies et les travailleurs du monde entier.

Dans la déclaration lue par M. Idrissa Djibrilla, Secrétaire général de la Confédération démocratique des travailleurs du Niger, la CDTN demande au Gouvernement la mise en œuvre de tous les engagements pris en 2012 et 2013, ainsi que «la poursuite effective des discussions pour parvenir à un accord global qui satisfera les travailleurs nigériens». Il rappelle qu’en dépit des différents accords signés et dont le dernier date d’octobre 2018, leur mise en œuvre «n’est pas effective». Pour la CDTN il s’agit entre autres du régime indemnitaire des agents de l’Etat, du paiement des incidences financières, ainsi que des avancements au choix.

M. Idrissa Djibrilla a indiqué que notre pays, déjà confronté à une crise sécuritaire asymétrique avec des attaques meurtrièresmenées par des groupes terroristes, n’a malheureusement pas été épargné par la pandémie mondiale du coronavirus COVID 19. «C’est le lieu pour nous, dit-il, de rendre un vibrant hommage aux agents de santé pour le sacrifice dont ils font montre et de saluer l’initiative de l’Etat visant au recrutement des agents de santé». la CDTN, par la voix de Son secrétaire général, apporte également son soutien aux Forces de défense et de sécurité «qui luttent courageusement pour assurer notre sécurité et l’intégrité du territoire» et demande au Gouvernement de les doter en moyens conséquents.

Pour que la paix et la quiétude sociale règnent dans le pays, la Confédération démocratique des travailleurs du Niger demande au Président de la République de s’investir personnellement dans les futures échéances électorales «pour créer les conditions d’un dialogue inclusif entre les différents acteurs, afin d’aboutir à des élections libres, transparentes, crédibles et acceptées par tous». La CDTN demande également au Gouvernement de mettre à la disposition de la justice «tous les acteurs ou complices de détournements de deniers publics» et de rechercher les conditions d’un dialogue social permanent pour apaiser le front social. En ce moment difficile où les énergies doivent être mises en commun, nous demandons au Président de la République sa grâce pour la libération des différents membres de la société civile récemment arrêtés», a conclu le Secrétaire Général de la CDTN.

Souleymane Yahaya(onep)
04 mai 2020
Source : http://www.lesahel.org/