Commerce : Tashar Pantchoss

Abdourahamane Nouhou dit Pantchoss est un ancien Caporal des Forces armées nigériennes au sein desquelles il avait exercé comme chauffeur. S’il est connu et même reconnu à Zinder, ce n’est pas pour un haut fait d’armes. C’est que cet homme, né en 1953 à Méhana (village du département de Téra dans la région de Tillabéri), a fondé en 1988…un marché à Zinder.

Connu sous le nom de Tashar Pantchos ou littéralement « gare de Pantchoss », ce marché est situé en face de la brigade des Douanes de Zinder. Au départ, c’étaient des femmes des villages environnants qui y vendaient des produits du cru (choux, salade, tomates, piment, fruits, etc.) ainsi que des poulets et pintades. Plus tard, les hommes ont investi le marché – ce qui lui fit prendre de l’essor.

Au marché Pantchoss, on joue « A malin, malin et demi », au moins dans les premiers temps. En effet, explique Pantchoss, les premiers commerçants s’arrêtaient ici pour ne pas avoir à acheter ou louer une place de vendeur au grand marché « Dolé » de Zinder ou bien pour ne pas payer de taxes de marché. Les prix de leurs produits étant ce faisant «cassés», des consommateurs futés y affluèrent. Sentant la menace planer sur leurs affaires, des commerçants véreux du marché Dolé vinrent au marché Pantchoss acheter les produits pour les revendre au prix fort. La libéralisation est donc passée par le marché Pantchoss au grand dam des consommateurs aux petites bourses…

Abdourahamane Nouhou dit Pantchoss est, lui, passé à autre chose : il est gardien de nuit au Cercle Mess de garnison de Zinder. Marié à une femme et père de dix enfants vivants, il continue cependant à fréquenter « son » marché.

Sani Soulé Manzo, Envoyé spécial à Zinder

08 mai 2020
Source : http://www.lesahel.org/