Conférence débats : Le ROTAB sensibilise la population sur la COVID 19

" Informer les citoyens à la base pour prévenir la propagation de la COVID 19 au Niger ", c'est sur ce thème que le Réseau des organisations pour la transparence et l'analyse budgétaire (ROTAB) organise une campagne de sensibilisation sur la maladie à Coronavirus à travers une communication de proximité. Cette activité est organisée avec le partenariat de l'ONG internationale Oxfam et vise à organiser une campagne de prévention et de sensibilisation. Cette campagne de sensibilisation concernera toutes les huit (8) régions du pays pour une durée de trois (3) semaines suivant les axes Agadez-Tahoua ; Maradi-Zinder- Diffa et enfin l'axe Tillaberi-Niamey- Dosso. L'objectif visé à travers cette série de conférences-débats de sensibilisation est de limiter la propagation de la COVID-19, de faire connaitre les signes cliniques, les mesures de prévention individuelles et collectives, le dispositif institutionnel national de riposte et son fonctionnement. L'importance de cette campagne que mène le ROTAB avec l'appui de ses partenaires dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 n'est pas à démontrer puisque selon le président du Conseil d'administration du ROTAB, M. Konaté. " Il n'est pas de trop de rappeler à tous l'application et le respect des mesures barrières. C'est pourquoi il est nécessaire de continuer à mieux éclairer la population avec un spécialiste du domaine de la santé, d'où ces séries de rencontres partout au Niger " a-t-il ajouté.

Cette série de conférences est animée par un médecin qui est au coeur de la stratégie nationale de lutte contre la COVID 19 au Niger, Dr Himou Boubacar, SGA du Symphamed, médecin au service d'aide médicale d'urgence (SAMU). Au cours de ces conférences, Dr Himou Boubacar revient largement sur différents aspects de la pandémie de la Covid-19 depuis son origine, c'est-à-dire de son historique à son mode de transmission, sa prévention, son traitement, la situation du Niger avec l'organisation de la riposte et la gestion des cas.

Il explique aux participants que la Covid- 19 est une maladie très dangereuse et qui pour l'instant n'a pas de vaccin ; qu seul le traitement conventionnel est autorisé par le gouvernement du Niger avant l'homologation des vaccins en cours d'expérimentation par l'OMS. Dr Himou Boubacar apporte des clarifications sur l'appréhension de la maladie par la population du fait de certaines résistances.

Selon les explications de Dr Himou Aboubacar, Conférencier, les manifestations cliniques de la maladie à coronavirus- 2019 (COVID-19) sont dominées par des symptômes respiratoires pouvant aller de la simple toux ou gène laryngée jusqu'au syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA). Aussi, poursuit-il, dans la forme bénigne de la maladie, les patients peuvent présenter une infection virale des voies respiratoires supérieures sans complications; des symptômes non spécifiques tels que: la fièvre; un état de fatigue; une toux (avec ou sans production de crachats); une anorexie ; un état de malaise ; des douleurs musculaires ; un mal de gorge ; une dyspnée ; une congestion nasale ou des céphalées.

Cette affection virale se contracte par voie respiratoire ou orale. Chaque personne infectée en présence de 100 personnes va contaminer au moins 3 personnes en l'absence de mesures de protection. Mais si le coronavirus est très contagieux, c'est surtout parce qu'il se propage dans une population non immunisée et bien d'autres conditions favorables tel que le regroupement, a fait savoir Dr Himou Boubacar.

Ainsi, le fait que jusqu'ici l'Afrique n'a pas atteint une flambée exponentielle des cas est lié au nombre assez important de sa jeunesse dont 85% sont porteurs asymptomatiques des germes. Seul 15% de sa population adulte est beaucoup plus exposé à la pandémie. Les participants se sont prononcés, qui pour poser des questions, qui pour apporter des contributions. Ce qui a permis au conférencier de répondre aux préoccupations soulevées par les uns et les autres avant d'insister sur la nécessité de poursuivre la sensibilisation pour une meilleure efficacité de la lutte contre la Covid-19.

28 juin 2020
Source : Le Courrier