CENI/Elections générales : Formation et de sensibilisation des journalistes sur leur rôle et leur responsabilité dans le processus électoral

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’est entretenue, vendredi dernier à Niamey, avec des journalistes des médias publics, privés et communautaires autour de leur responsabilité dans le cadre des élections libres, transparentes, inclusives, apaisées et acceptées. C’était au cours d’un atelier d’information, de formation et de sensibilisation, organisé avec l’appui du PNUD à travers le Fonds de consolidation de la paix.

Pour le président de la CENI, la rencontre avec les journalistes est une étape importante dans le processus électoral en cours. Ce faisant, des thèmes relatifs à la responsabilité des médias dans l’organisation des élections, étaient au programme dudit atelier, avec des échanges sur le dispositif de la communication de la CENI ; la communication en période électorale ; le contentieux de la liste électorale et celui des scrutins ; la programmation et le contenu des messages. Les participants avaient également échangé avec les membres de la CENI sur le processus électoral en général, conformément à la mission de l’institution. «Tout cela devrait contribuer à renforcer vos capacités, votre efficacité en matière d’information, de formation et de sensibilisation des citoyens», a dit le président de la CENI, Me Issaka Souna s’adressant aux journalistes.

En effet, deux journées durant, l’atelier a permis de préciser comment planifier une stratégie pérenne pour «l’éducation électorale» à travers les programmes radiophoniques et promouvoir les relations publiques en période électoral. A entendre par relations publiques, ici, «l’ensemble des méthodes et techniques utilisées pour communiquer sur les réalisations atteintes, promouvoir l’image de marque, susciter l’attraction et favoriser les bonnes relations», précise Me Issaka Souna. «La commission électorale nationale indépendante poursuit ses missions et son petit chemin vers les échéances sûres, acceptées de tous, à travers un mécanisme de transparence et d’efficacité», a-t-il déclaré, avant de mentionner que les médias en sont des partenaires privilégiés. Ils sont également, selon le président de la CENI, Me Issaka Souna, des pionniers de la démocratie et du processus électoral. «Soyez-en conscients, dans toutes vos activités et dans vos relations avec la CENI elle-même», a-t-il lancé aux participants.

 Ismaël Chékaré(onep)
22 juillet 2020
Source : http://www.lesahel.org/