Infrastructures universitaires au Niger : Inauguration du campus universitaire des jeunes filles du roi Abdallah de Niamey

Le président de la République, chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou, a procédé le Lundi 29 mars 2021, à l’inauguration de l’Université islamique du roi Abdallah. Situé en face de l’hôpital de référence de Niamey, ce complexe universitaire, est principalement consacré aux jeunes filles de plusieurs pays africains francophones et membres de l’OCI. D’un coût total d’environ 35 milliards de francs CFA, cette infrastructure a été rendue possible grâce à un financement du défunt Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saud, provennant du fonds Waqf Fael Khair (Waqf de bienfaisance) dont il a confié la gestion à la Banque Islamique de Développement(BID)

Le complexe universitaire en question, est un projet Waqf financé à hauteur de 70 millions de dollars US par le Fonds Fael Khair du regretté roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saud de l’Arabie Saoudite, et géré par la Banque Islamique de Développement. Il servira de cadre pour l’éducation scientifique et technologique de la jeune fille dans le respect des préceptes de la religion, couvre une superficie de 11 hectares et comprend 31 bâtiments. Ainsi, on dénombre à côté du bloc administratif, 5 facultés pouvant accueillir 2500 étudiantes, 5 blocs-dortoirs pouvant contenir 1258 étudiantes, un amphithéâtre de 500 places, un centre de recherche, une bibliothèque, une clinique, un centre de formation, une résidence-directeur, une mosquée, un réfectoire de 500 couverts, un entrepôt, une station d’épuration des eaux usées, 5 centrales électriques de capacité totale de 10 000 kilowatts et un château d’eau.

Une cérémonie d’inauguration du campus universitaire, s’est déroulée sous la présidence du président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou, en présence du président de l’Assemblée Nationale Seyni Oumarou, du premier ministre Brigi Rafini, du Secrétaire Général de l’OCI Dr Youssef Ahmed, du président du groupe de Banque Islamique BID Dr Bandar Hajar.

L’on notait également la présence, des représentants du corps diplomatique, des organisations internationales accréditées au Niger, des universitaires. Celle également de la Directrice Générale de la Haute Autorité du Waqf au Niger, Khadijah Diallo et de plusieurs autres invités de marques.

Dans son discours, le président du groupe de la banque islamique pour le développement Bandar M. H. Hajjar s’est également réjoui de cette inauguration. Il précise que « le projet s’inscrit dans le cadre des efforts du Royaume d’Arabie Saoudite pour aider les communautés musulmanes établies dans d’autres pays dans leurs développements socioéconomiques et la formation des ressources humaines capable de mener la marche du développement ».

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, M. Amadou Sarkin Rafi Souley, a aussi pris la parole a cette occasion pour présenter ce complexe, qui constitue selon lui, la première phase d’un projet novateur, « la seconde phase comporte un centre commercial, un logement des enseignants, une crèche ainsi que des espaces de salles de sport. Le financement total de cette seconde phase, estimé à 15 millions de dollars, reste à mobiliser ». Le campus universitaire islamique des jeunes filles accueillera des étudiantes des pays africains francophones membres de l’OCI. C’est une œuvre qui vient s’ajouter aux bâtiments immobiliers acquis sous forme de Waqf. Œuvre importante et imposante, ce campus rentre dans le repertoire architectural de la ville de Niamey et cadre parfaitement au programme de la modernisation des villes du président de la République a ajouté le ministre Sarkin Rafi Souley.

Dans un point de presse qu’il a tenu à l’occasion, le président de la République, Issoufou Mahamadou, a indiqué que ce grand projet de campus universitaire dédié aux étudiantes, contribue à la réalisation de la transition démographique, « Dans l’objectif du développement du capital humain, la jeune fille occupe une place particulière. Cette université essentiellement consacrée aux jeunes filles va dans le sens de la réalisation de la transition démographique. Car pour réaliser cet objectif, il faut maintenir les jeunes filles à l’école le plus longtemps possible pour mettre fin aux mariages et grossesses précoces qui alimentent la croissance démographique. Il faut attacher à la question de la matrice de la croissance démographique, la même importance que celui accordé à la croissance économique pour permettre l’émergence d’une classe moyenne forte au Niger ».

Selon le président de la République, en effet, « ces deux objectifs permettront ensemble de réduire la pauvreté et d’avoir une forte classe moyenne qui va soutenir la croissance de l’économie et la stabilité politique et économique du pays ».

En marge de cette cérémonie, le Président de la République Issoufou Mahamadou a décoré 5 dignitaires ayant rendu possible la construction de ces infrastructures. Il s’agit du Feu Roi Abdallah Bin Abdul Aziz, ancien Roi du Royaume d’Arabie Saoudite, élevé à titre posthume au grade de Grand-croix de l’Ordre National du Niger ; du Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement Dr Bandar Hajjar, élevé à la dignité de Grand-croix de l’Ordre National du Niger, ou encore l’ancien Président de la BID, Ahmed Mohamed Ali a aussi été élevé par le Président de la République à la dignité de Grand Officier dans l’Ordre National du Niger.

Après la coupure du ruban et le dévoilement de la plaque inaugurale par le président de la République, le Secrétaire général de l’OCI et le président du groupe de la BID, la cérémonie a pris fin par une visite guidée des lieux.

Mariama Sadagari