Lancement hier des épreuves écrites du BEPC : 150.663 candidats à la quête de leur parchemin

Le ministre de l’Education Nationale, Dr Rabiou Ousman a procédé, hier matin au CEG 11 de Niamey, au lancement des épreuves écrites des examens du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) session 2021. Le ministre est accompagné dans ce déplacement des responsables de la région et de la Ville de Niamey ainsi que des cadres centraux relevant de son département et les partenaires de l’école.

Après avoir lancé les épreuves écrites, le ministre de l’Education Nationale a visité les candidats atteints de déficience visuelle au niveau du Centre du CEG. 1.

Dr Rabiou Ousman s’est d’abord félicité des dispositions prises pour la tenue dans les meilleures conditions de la Session 2021 du BEPC sur l’ensemble du territoire national. Parlant de l’effectif des candidats pour cette année, il a précisé qu’ils sont 150.663 candidats qui vont subir les épreuves écrites dont 71.200 filles. Notons que 43.010 de ces candidats relèvent des établissements privés, tandis que les candidats libres sont au nombre de 14.650. Le ministre de l’Education Nationale a souligné que tous ces candidats sont repartis dans 388 centres sur l’ensemble du pays et que le gouvernement a créé toutes les conditions nécessaires afin d’assurer un examen propre et sûr. Sur le plan sanitaire, il a rappelé que les élèves sont appelés à porter des bavettes faisant partie des mesures pour lutter contre la pandémie à coronavirus qui secoue le monde.

Concernant la question sécuritaire, Dr Rabiou Ousman a noté que les éléments des Forces de Défense et de Sécurité sont déployés pour que tout se passe dans les meilleures conditions de sécurité. Evoquant le transport des épreuves, le ministre de l’Education Nationale a confié que des mesures ont été prises consistant à acheminer les épreuves par avion au niveau des régions. Quant à l’acheminement des épreuves vers les centres secondaires, le transport est également sécurisé avec l’escorte des forces de Défense et de Sécurité en vue d’éviter d’éventuels fraude pouvant entacher la régularité de la tenue des épreuves, a-t-il déclaré.

En outre, le ministre de l’Education Nationale a appelé les élèves à être assidus et ponctuels et à œuvrer pour un examen sans tricherie en comptant sur leurs propres efforts. Dr Rabiou Ousman a par ailleurs demandé aux correcteurs d’être impartiaux en tenant compte du mérite des uns et des autres. Il a félicité les enseignants pour avoir assuré l’encadrement des élèves tout au long de l’année académique ainsi que les parents d’élèves, les associations et ONG, les partenaires techniques et financiers, les partenaires sociaux pour leur accompagnement à travers les actions qu’ils mènent. Le ministre de l’Education nationale a aussi notifié que la HALCIA accompagne son département ministériel dans le processus de cet examen notamment de la mise des épreuves dans les enveloppes à l’acheminement et le processus de passation des épreuves.

Le ministre de l’Education nationale est revenu sur l’inclusion et l’équité vis-à-vis de tous les enfants face aux épreuves. «Les déficients et les autres candidats ont droit à un examen», a-t-il confié. Répondant à la question relative aux allégations de fraude qui ont conduit au report de l’examen, Dr Rabiou Ousman a indiqué que l’enquête est en cours et le public sera informé à l’issue de cette enquête.

 Laouali Souleymane(onep)

07 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/