Aménagements hydro agricoles de Kollo : Un potentiel considérable en matière de cultures irriguées

Aménagements hydro agricoles de Kollo : Un potentiel considérable en matière de cultures irriguéesLe département de Kollo est une zone traversée par le fleuve. Il dispose de 10 aménagements hydro agricoles situés de part et d’autre des deux rives. Réalisés depuis plusieurs décennies, ces aménagements hydro agricoles ont connu des périodes de difficultés et de léthargie pour certains du fait de la vétusté des équipements. Conscientes de l’importance socioéconomique desdits aménagements, les autorités actuelles ont décidé de redonner vie à ces infrastructures et de l’espoir d’une vie meilleure aux populations. Ainsi, un programme de réhabilitation (2015-2019) a été lancé et concerne les périmètres irrigués.

Selon le responsable départemental du génie rural, M. Soumana Kimba, l’Etat a investi près de 11 milliards pour réhabiliter cinq (5) des dix aménagements. Il s’agit des périmètres de Sébéri, N’Dounga, I et II, Lata et Liboré. «Au regard de l’important potentiel dont regorge le département, l’Etat a décidé d’une enveloppe de 3,338 milliards à investir également pour la réalisation des nouveaux périmètres que sont celui de Hondeybon et Balati» a souligné M. Kimba. La petite irrigation n’a pas aussi été oubliée dans le département. Une somme de 429 millions a été débloquée pour venir en appui aux petits producteurs.

M. Soumana Kimba a noté que cette année, les inondations intervenues suite aux abondantes pluies ont occasionné des dégâts sur des périmètres irrigués à Karma, Namardé, Liboré, Koutoukalé et Karey Gorou. Mais l’intervention prompte de l’ONAHA a, selon le directeur du génie rural, permis de limiter les dégâts. Cependant, M Kimba a fait part de sa préoccupation quant au manque de personnel et de moyens. La direction a un effectif de 4 agents.

Le périmètre irrigué de Sébéri : La réhabilitation nécessaire

Situé à quelques encablures de la ville de Kollo, l’aménagement hydro agricole de Sébéri est un vaste périmètre couvrant une aire de 350 hectares avec une digue de protection de 8km et parcourue de nombreux canaux principaux et secondaires. Réalisé en 1979, le périmètre irrigué de Sébéri, fruit de la coopération nigéro-chinoise est exploité depuis quarante ans par 1100 producteurs organisés en coopérative : la coopérative agricole de Sébéri. Avec deux productions de riz annuellement et une capacité de 5,6 t/ha, ce périmètre faisait la fierté des populations de Sébéri et d’autres villages environnants qui se le partagent. Cependant après les années 90 et 2000, après avoir atteint son apogée en termes de production, le site connut, comme bien d’autres sites de même nature, une période difficile. «Mais il n’a jamais cessé de fonctionner malgré les difficultés», a assuré M. Amadou Bonkano, président de la coopérative de Sébéri. Cependant, il fut un moment où la productivité a drastiquement baissé au grand dam des producteurs par manque d’eau a-t-il indiqué.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme de réhabilitation des périmètres irrigués initié par le gouvernement pour booster la production rizicole dans la droite ligne de l’atteinte de l’objectif «Faim Zéro», l’aménagement hydro agricole de Sébéri a bénéficié d’une enveloppe budgétaire conséquente destinée à sa réhabilitation. C’est ainsi qu’en 2016, des travaux ont été entrepris. Ils ont consisté à la réhabilitation et au renforcement de la digue de protection, à l’aménagement des canaux de drainage d’eaux, mais aussi et surtout à l’augmentation de la capacité de la station de pompage à travers l’installation de nouveaux équipements plus modernes et adaptés. Trois ans après leur lancement, les travaux sont quasiment terminés. Seuls quelques retouches et travaux de finition sont en cours. Outre les canaux qui ont fait peau neuve, la station de pompage dotée de quatre pompes toutes neuves a effectivement repris du service avec une capacité de propulsion d’eau nettement supérieure.

Les zones ensablées ou abandonnées du temps de la diète hydraulique sont entièrement remises à l’état et en service. Elles sont protégées par la digue principale de protection de la berge renforcée et rehaussée d’un côté ainsi que celles secondaires de protection contre les eaux de ruissellement de l’autre. Le périmètre a retrouvé tout son potentiel. Le président de la coopérative, satisfait de la qualité des travaux et ouvrages a indiqué que désormais la production du riz à Sébéri a considérablement augmenté. Et mieux, les producteurs n’éprouvent aucune difficulté d’écoulement de leurs productions grâce à la société Riz du Niger. Celle-ci disposant d’une usine d’étuvage de riz à Kollo s’approvisionne régulièrement auprès des partenaires locaux qu’ils sont. En outre, les femmes du groupement féminin de Sébéri possèdent leur petite unité d’étuvage qui permet d’approvisionner le marché local. «Avant la réhabilitation, les exploitants avaient moins d’espaces et donc produisaient peu, ils manquaient d’eau. Mais aussi aujourd’hui, grâce à cette réhabilitation, la production a doublé», a confié le président de la coopérative Amadou Bonkano.

Zabeirou Moussa, Envoyé Spécial(onep)

08 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...