16ème édition du Prix africain du mérite et de l’excellence "PADEV Kigali 2021" : Katzelma Elh  Taya Waziry, lauréat dans le domaine culturel

Le Promoteur et ambassadeur de la culture Katzelma Elh Taya Waziry du Niger est lauréat du prix Africain du mérite et de l’excellence à Kigali, PADEV 2021. C’est une sélection de 80 lauréats sur 500 nominés issus de quinze pays africains. C’est une grande cérémonie qui consacre les hommes et les femmes qui font la fierté du continent dont ce promoteur culturel nigérien. Elle s’est déroulée du 24 au 27 septembre 2021 à Kigali, au Rwanda.

Ce prix est une initiative de la fondation 225, qui a pour objectif de récompenser le mérite et l’excellence. Il est décerné chaque année à des personnes physiques et morales dont les œuvres dans leurs secteurs d’activités respectifs pour leurs qualités et leurs impacts, sont des modèles de contribution au développement de leurs pays et partout de l’Afrique. Pour Waziry Taya l’un des défis de l'Afrique serait de se réconcilier avec sa propre culture afin de favoriser un développement holistique...L'ensemble des actions qu'il mène en faveur du développement de la Culture africaine, en l'occurrence celle du Niger lui ont valu cette consécration africaine...

 «Un prix qui permet de placer la culture au centre des objectifs et de susciter l’espoir d’un lendemain plus radieux pour nos artistes et défenseurs de la culture. La culture c’est la civilisation en action ou mieux, l’esprit de la civilisation, comme le disait Léopold Sédar Senghor », a déclaré le lauréat.

« L’un de nos défis actuels demeure la réconciliation avec nos cultures pour favoriser un développement endogène. Il est vrai que nous avons des difficultés, toutefois nos cultures restent résilientes et riches. Source d’inspiration, notre continent détient un patrimoine culturel unique dont l’influence sur la culture mondiale est palpable .Nous devons tous, à nos niveaux, défendre à tout prix les cultures africaines car, un peuple sans culture est un peuple sans vie », a-t-il précisé.

Selon lui, la culture reste la clé de la renaissance de l’Afrique, nous l’avons prouvé au Niger avec la création du « Ministère de la Renaissance Culturelle ». Aujourd’hui, dit-il, grâce aux TIC (Technologies de l’information et de Communication), il est possible de rassembler les Nigériens autour des valeurs et du patriotisme.

A travers sa page facebook «Culture Niger», Malam Adji Waziry couvre l’ensemble du pays par ses multiples publications sur les merveilles du Niger. Il touche à toutes les disciplines notamment en essayant de mettre en exergue la diversité culinaire, à parler de la mode nigérienne, à partager la musique traditionnelle et moderne et évidemment à promouvoir les artistes, le cinéma et le théâtre nigérien.

Malam Adji Waziry Kazelma Omar Taya est le fondateur de l’Association pour la sauvegarde de la culture au Niger, créée en 2015. Il est entré dans le monde culturel grâce aux journées culturelles organisées presque un peu partout par des Nigériens de la diaspora. Issue d’une famille passionnée de la culture, c’est tout naturellement qu’il s’y est lancé depuis son jeune âge. Aujourd’hui, Malam Adji Waziry travaille sur plusieurs projets entrant dans le cadre de la promotion des acteurs culturels nigériens et de leurs produits.

Aïssa Abdoulaye  Alfary

06 octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/