Lutte contre le COVID 19 : La danse comme moyen de sensibilisation de la population

Face à la pandémie Covid 19, beaucoup d’artistes nigériens ont décidé de mettre leur créativité artistique au service de la lutte contre cette maladie terrible. C’est ainsi qu’un groupe de quinze (15) danseurs du collectif des danseurs du Niger mène des actions de sensibilisation à travers la danse avec comme objectif phare : alerter sur les dangers liés à la pandémie. Ils ont produit une vidéo de danse chorégraphique qui fait le tour sur la toile depuis dimanche 26 avril.

Le coronavirus «est une affaire de tous, nous devons nous unir pour bouter cette maladie hors du Niger», a dit Joel Moulaye, promoteur du festival "Takarawa" initiateur du projet de cette danse chorégraphique. Selon lui, les artistes se sont organisés et mobilisés en un collectif pour apporter leur contribution dans le combat que mènent les autorités et les agents de santé limiter, voire stopper la propagation de la maladie et sauver ainsi des vies. Il s’agit pour le collectif de sensibiliser les populations, surtout certaines couches qui se croiraient hors de danger.

Dans le clip réalisé à cet effet et diffusé sur la toile, on peut voir les quinze danseurs vêtus en blouse blanche ou en uniforme des Forces de Défense et de sécurités exécuter des gestes simples et fabuleux, des pas de danse monotones, minutieusement travaillés, pour montrer la gravité de la situation sanitaire dans le monde et au Niger. Ils transmettent ainsi des messages interpellateurs, consciencieux à certaines personnes sceptiques. Ces jeunes danseurs encouragent la population à respecter les mesures barrières. Des mimiques qui veulent tout simplement dire «Lavez vos mains avec de l’eau et du savon ou un gel désinfectant, éternuez ou toussez dans le pli du coude. Aussi, si ce n’est pas important, restez chez vous, si vous sortez, portez un cache nez, un masque ; ne vous serez pas les mains, respectez la distanciation de 1 mètre entre vous si vous êtes à deux ou à plusieurs personnes».

«Les artistes chantent, les cinéastes font des films pour sensibiliser la population sur cette situation. Nous aussi, nous avons ce devoir en tant qu’artistes chorégraphes d’apporter notre contribution, à travers le visuel pour mettre en avant toutes ces mesures barrières et sensibiliser la population», explique Joel Moulaye Il précise que la vidéo qu’ils ont réalisée contient trois styles de danses à savoir la danse traditionnelle africaine, la danse contemporaine, le Step dance. «Nous avions mis en valeur toutes les règles édictées pour dire ‘’non au Coronavirus’’. Nous nous sommes appuyés sur les rythmes traditionnels pour capter l’attention des jeunes car tous les moyens sont bons pour se protéger du virus, y compris la danse», dit-il.

En diffusant ce clip sur les medias sociaux, le collectif entend toucher le maximum de personnes avec pour objectif de sensibiliser et de distraire la population en ce temps de confinement.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

29 avril 2020
Source : http://www.lesahel.org/