Exploitation du pétrole nigérien : vers une production de 80 000 barils par jour

dLe ministre du Petrole, M. Foumakoye GadoLe ministre du Petrole Foumakoye Gado et le responsable de la China National peutroleum ont signé vendredi dernier un accord d’exploitation du bloc d’Agadem Phase 2. Un accord qui est le fruit de 9 mois de tractations et qui va permettre d’accroitre la production pour l’amener de 20 000 à 80 000 barils par jour.

Les deux parties ont assuré vouloir tout mettre en œuvre afin de permettre à la production de commencer et de la mettre à la disposition des acheteurs. Selon, Foumakoye Gado , « le gouvernement du Niger a obtenu la construction des locaux dans certaines régions du pays au profit du ministère du pétrole ; la construction des laboratoires de contrôle et d’analyse des produits pétroliers; la mise en exploitations des gisements dans les meilleurs délais et la poursuite de la construction de la route Diffa –Nguigmi -frontière Tchad »

La China National Petroleum Corporation avait annoncé en mai 2017, par le biais de son comité de gestion, à travers le numero 73 de sa revue Objectif Afrique, la découverte de nouveaux gisements de pétrole dans le nord-est du Niger. Les premières estimations faites faisaient état d’une capacité de 200 000 barils.

Le bloc d’Agadem est un vaste périmètre onshore qui s’étend sur 27 516 km2, et qui est subdivisé en plusieurs périmètres.

Le Niger est considéré comme un producteur marginal de pétrole, avec une production quotidienne de 20 000 barils par jour. Mais les spécialistes considèrent le Niger comme un exemple car la production de la société de raffinage Agadem-Zinder ( Soraz) permet de satisfaire les besoins nationaux et d’écouler le reste à l’étranger. L’augmentation de la production issue de cet accord va permettre de donner un coup de pouce à la commercialisation du pétrole nigérien.
Garé Amadou

09 avril 2018
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Economie