Réunion du Conseil National d’Orientation du Programme de Développement Economique et Social (PDES) : Evaluation des progrès pour corriger les faiblesses constatées

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, a présidé vendredi 7 Juin dans la Salle de Banquet, une réunion du Conseil National d’Orientation (CNO) sur le Programme de Développement Economique et Social (PDES). Cette réunion qui entre dans le cadre du suivi du PDES a permis aux membres du CNO d’échanger sur trois points à savoir l’état de lieu de la feuille de route et des recommandations ; l’examen du rapport annuel de la mise en œuvre du PDES 2017-2021, au titre de l’année 2018 ainsi que ses recommandations et enfin l’examen du cadre de mesure de résultats du PDES et les recommandations. Etaient présents à cette rencontre le Directeur de Cabinet du Président de la République, les membres du gouvernement et les autres membres du CNO.

Pour rappel, le CNO assure entre autres la bonne exécution de la feuille route pour la mise en œuvre du Programme de Développement Economique et Social du Niger 2017-2021, donne les directives nécessaires à la bonne exécution du PDES, apprécie l’état d’avancement de la mise en œuvre du PDES notamment en termes de mobilisation des ressources et de leur consommation et décide des éventuelles nouvelles orientations du PDES sur la base des états constatés, des résultats majeurs observés et des enjeux internationaux. L’objectif de la réunion est donc d’examiner et de valider l’état de mise en œuvre de la feuille de route du PDES 2017-2021, d’examiner et de valider le rapport de mise en œuvre (RAMO) du PDES 2017-2021 au titre de l’année 2018, d’examiner et de valider le Cadre de Mesure des Rendements (CMR) révisé du PDES 2017-2021 et d’examiner et de valider les recommandations pour une meilleure mise en œuvre du PDES 2017-2021.

‘’75% des ressources externes annoncées ont été mobilisés en deux ans ; plus de 860 milliards FCFA de ressources internes mobilisées en 2018’’ selon la ministre du Plan

A l’issue des échanges, la ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama a fait le point de cette réunion pour rappeler que le CNO est un acte pris en Conseil des ministres avec pour mission d’évaluer, chaque année, l’état d’avancement de la mise en œuvre du PDES. Selon elle, cette réunion vise à évaluer ensemble les progrès enregistrés et de voir les défis qui restent à relever pour pallier les manquements. « C’est un exercice qui permet de vérifier si les cibles choisies ont été effectivement touchées ou pas par le programme pour éventuellement lever les contraintes » a-t-elle déclaré. « Dès le lendemain de la Table ronde de Paris sur le financement du nouveau Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) ayant permis de mobiliser 23 milliards de Dollars, le Président de la République nous a instruit d’élaborer une feuille de route de mise en œuvre du PDES, une instruction suivie à la lettre car dès le 3 Janvier ladite feuille de route a été réalisée, afin de faire en sorte que les annonces qui ont été faites à Paris puissent être réalisées » a rappelé la ministre du Plan. Mme Kané Aichatou Boulama a assuré qu’au cours de deux ans d’exécution du PDES, le Niger a pu mobiliser près de 75% de ressources externes annoncées. Elle a souligné que par rapport aux ressources internes, notre pays a largement dépassé l’objectif fixé de 802 milliards de FCFA prévus en 2018 à plus 860 milliards.

S’agissant d’indicateur de performance, là aussi la ministre du Plan a souligné qu’en termes de taux de croissance, notre pays a passé de 5,8% à 6,5% et cela en dépit du contexte difficile. En termes de consommation de crédit, « nous avons passé de 70% en 2017 à 75% en 2018. Notre objectif du taux de consommation de crédit est d’atteindre les 90% en 2021 », a-t-elle ajouté, tout en assurant qu’au vu des progrès enregistrés, cet objectif est à notre porté. Toutefois, la ministre du Plan, a évoqué la nécessité de trouver un indicateur mesurable conforme à la norme nationale et internationale en dehors de celui inclus dans le PDES. A cela s’ajoute aussi la question des données de qualité. Mme Kané Aichatou Boulama a assuré que les recommandations faites à son ministère ou aux autres Ministères seront étudiées cas par cas et appliquées.

Citant les secteurs ayant enregistré de progrès, la ministre du Plan s’est réjouie des actions menées dans le cadre du Programme de l’Initiative 3N. Elle a appelé à la poursuite des actions entrant dans le cadre de la maitrise de l’eau, de la Maison de paysan, et l’environnement. Au sujet de l’eau, Mme Kané Aichatou Boulama a dit que « l’objectif est de faire en sorte que la majorité de la population nigérienne puisse avoir accès à l’eau potable ». Par ailleurs, elle a également souhaité la poursuite des efforts notamment dans le cadre de l’éducation afin de relever le défi en termes de la scolarisation de la jeune fille au Niger.

Mamane Abdoulaye (onep)

10 juin 2019
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer