60ème anniversaire de la statistique au Niger : « La statistique est un outil de souveraineté nationale », déclare le Directeur Général de l’INS

En prélude à la célébration du 60ème anniversaire de la statistique au Niger, le Directeur général de l’Institut national de la Statistique, M. Idrissa Alichina Kourguéni a, accordé une interview aux médias. Dans cet entretien, le DG de l’INS a éclairé l’opinion nationale sur ce que c’est que la statistique et son importance dans la planification des politiques, programmes, projets et plans de développement d’un pays. M. Kourguéni est aussi revenu sur l’évolution de la statistique au Niger de 1959 à nos jours et le rôle joué par les données statistiques de qualité dans le développement socio-économique de notre pays.

A l’entame de cet entretien, le Directeur Général de l’INS a salué les efforts des plus hautes autorités de notre pays pour l’ensemble des efforts qu’elles ne cessent de consentir pour le développement de la statistique au Niger. Dans le même ordre d’idée, il a exprimé sa gratitude aux partenaires de son institution pour leur contribution aux efforts du gouvernement au profit de l’INS et de la statistique. Parlant de l’importance et de l’utilité de la statistique au Niger, M. Idrissa Alichina Kourguéni a souligné que les données statistiques jouent un rôle important dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques et programmes de développement et de lutte contre la pauvreté.

« En plus de son utilité pour le suivi des cadres globaux de développement, il faut rappeler que la statistique sert aussi à mesurer et à évaluer les faits sociaux et économiques ; à évaluer l’impact des politiques et stratégies de développement ; à estimer les récoltes ; à évaluer les besoins en vaccins, les bilans alimentaires, les besoins des sinistrés en cas de catastrophe, les besoins en infrastructures scolaires, sanitaires ; à estimer les prix et l’inflation (…). Nous l’avons toujours dit, les pays qui se développent et qui ont un très bon programme de développement, sont aussi ceux qui ont des instruments qui leur permettent de prendre des décisions et d’utiliser de manière rationnelle leurs ressources. C’est à cela que tient la statistique», a-t-il déclaré.

La statistique est un important instrument de prise de décision et de développement. Elle permet aux chercheurs, aux décideurs, et à tous ceux qui utilisent des données statistiques de disposer des informations fiables dans le cadre de leur travail. « Une bonne politique ou un bon programme nécessite un bon système d’informations statistiques », a dit M. Idrissa Alichina Kourguéni. C’est pourquoi, a ajouté le Directeur Général, dans le cadre du processus d’élaboration de la Stratégie de Développement Durable et de la Croissance Inclusive (SDDCI) Niger 2035 et de la formulation du nouveau Plan du Développement Economique et Social (PDES) 2017-2021, l’INS et les Directions des Statistiques des ministères ont été pleinement impliqués. Le DG de l’INS a salué à cet effet le gouvernement pour avoir reconnu l’importance de l’INS dans la formulation et l’élaboration de ces deux importants documents stratégiques pour le développement de notre pays.

Parlant des difficultés que rencontre l’INS, M. Idrissa Alichina Kourguéni a relevé l’insuffisance des ressources humaines dans les domaines de la statistique (les professionnels de la statistique) en quantité et en qualité. C’est pourquoi, il a recommandé la mobilisation de toutes les ressources, la création d’une école de la statistique pour le renforcement de capacités de l’ensemble du système national de la statistique. « C’est un cri de cœur à l’endroit du gouvernement et des partenaires techniques et financiers pour qu’il y ait une mobilisation conséquente de tous afin de doter le Système National de la statistique des ressources nécessaires » a-t-il dit.

Le Directeur Général s’est tout de même réjoui de constater qu’en 60 ans (de 1959 à 2019), la statistique a beaucoup évolué. « Le premier service de la statistique a été créé en 1959. Cela veut dire qu’au Niger on a compris, très tôt, l’importance et l’utilité de la statistique », a-t-il notifié. « La statistique, on ne peut pas s’en passer. Il faut renforcer l’utilisation de la statistique dans tout ce que nous faisons tous les jours : dans les préparations et l’élaboration de nos politiques et plans, dans la mise en œuvre et l’évaluation de ce que nous faisons. La statistique est un outil de souveraineté nationale », a souligné M. Idrissa Alichina Kourguéni.

Il faut rappeler que le premier service de la statistique créé en 1959 est appelé Service de la Statistique et de la Mécanographie. Depuis, ce service a connu plusieurs changements, tant sur le plan statutaire qu’organisationnel. Rattaché à plusieurs Ministères et à la Présidence, c’est ce service qui est devenu, aujourd’hui, l’Institut National de la Statistique (INS) depuis le 30 mars 2004, avec un statut d’établissement public à caractère administratif (EPA). Mieux, un Conseil National de la Statistique, regroupant des institutions publiques, des organisations privées et de la société civile, a été créé avec comme mission de définir les orientations nationales en matière de politique statistique.

Ali Maman (onep)

18 juin 2019
Source : http://www.lesahel.org

 

Imprimer