Inauguration de l’Agence de la Banque de l’habitat du Niger à Maradi : Une opportunité en matière de financement dans le secteur l’immobilier

Après Niamey, la Banque de l’Habitat du Niger (BHN) commence son déploiement à l’intérieur du pays. C’est ainsi que la BHN a ouvert son agence de Maradi le mercredi 24 juillet 2019 au cours d’une cérémonie placée sous les auspices du gouverneur de la région M. Zakari Oumarou et en présence du Directeur général de ladite banque, M. Rabiou Abdou ; des autorités locales et de plusieurs invités.

La Banque de l’habitat du Niger (BHN) est une banque commerciale universelle qui offre une gamme diversifiée de produits et services avec un fort accent sur l’immobilier. La mission principale de la banque de l’habitat du Niger est le financement de l’immobilier afin de faciliter l’accès à la propriété avec une priorité pour le logement social. Elle a pour objet de contribuer au financement de l’économie en générale et de concourir en particulier à la promotion, au développement et au financement de l’habitat.

Plusieurs interventions ont caractérisé cette cérémonie qui revêt une importance capitale pour Maradi, ville économique du Niger. Ainsi, le président de la Délégation spéciale de Maradi, M. Mahaman Laouali Issa n’a pas caché sa joie avec l’implantation de la Banque de l’habitat dans son entité. « C’est donc pour nous population et opérateurs économiques, une occasion à saisir pour booster notre économie et principalement acquérir des logements à travers la banque nigérienne de l’habitat qui vient pour s’installer dans notre ville» a-t-il dit. Pour M. Mahaman Laouali Issa, cela présente un double avantage, notamment, la promotion de logements sociaux et l’acquisition des maisons d’habit par des privés, afin de réduire les problèmes de logements pour les travailleurs et fonctionnaires de la ville.

Pour sa part, le Directeur général de la Banque de l’habitat du Niger, M. Rabiou Abdou a présenté cette institution bancaire qui est une société anonyme de droit privé, dotée d’un capital de 10 milliards de FCFA. D’après M. Rabiou Abdou, la BHN compte des actionnaires privés nationaux et multilatéraux d’envergure tels que la SONIBANK, la Banque Ouest Africaine de Développement, la SONIDEP, la SOPAMIN et la CNSS. « Bien qu’agréée en qualité de banque universelle, autorisée à offrir tous les produits qu’une banque propose à sa clientèle, la BHN se positionne comme une banque spécialisée avec comme vocation première, le financement de l’habitat » a-t-il dit. Il a ajouté qu’afin de permettre à la BHN d’accorder des crédits à des conditions assez favorables, l’Etat a mis en place une série de mesures d’accompagnement, notamment le Fonds National de l’Habitant, logé à la BHN.

Pour le Directeur général de la Banque de l’habitat du Niger, il est établi qu’il n’ya pas de développement économique sans accès au financement à moyen et à long termes. M. Rabiou Abdou a enfin affirmé que la BHN amorce le début du déploiement de son réseau sur l’ensemble du territoire national et qu’avec une telle couverture envisagée, cette banque facilitera la réalisation partout au Niger, des programmes de construction et d’acquisitions de logements, ainsi que l’accompagnement des entreprises, des commerçants et des salariés.

Le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou qui présidait la cérémonie a soutenu que la question du financement et de production des logements occupe une place de choix dans la politique gouvernementale, en témoignent les 5000 logements prévus dans le programme de Renaissance Acte 1 et les 25.000 autres prévus dans le programme de renaissance Acte 2. M. Zakari Oumarou a relevé que le diagnostic de la politique de financement et de promotion de l’habitat au Niger met en exergue un certain nombre de constats. En effet, souligne-t-il, le diagnostic de la politique de financement et de production fait ressortir entre autres constats : l’insuffisance de l’offre publique de logements malgré les efforts consentis par l’Etat ; l’accumulation des déficits en matière de logement ; l’inexistence d’un système adapté de financement de l’habitat et la très faible implication du secteur privé formel. «En créant la Banque de l’Habitat du Niger et en mettant en place le Fonds national de l’habitat par décret n°2017-933/PRN/MDH du 5 décembre 2017, l’Etat a définitivement mis en place l’ensemble des mécanismes d‘opérationnalisation de la loi n° 98-054 du 29 décembre 1998 » a-t-il dit.

Toutefois, Zakari Oumarou a souligné que Maradi se distingue par l’existence de réelles opportunités en matière de financement des infrastructures scolaires et académiques dans le secteur de l’enseignement privé. « Ce secteur qui est en plein essor et dont le dynamisme mérite d’être consolidé, souffre d’un manque d’infrastructures modernes qu’il est pourtant capable d’acquérir par le canal d’un financement bancaire bien ciblé et mieux structuré» a-t-il conclu.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

26 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer