Visite des membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale à la Direction Générale des Impôts : S’enquérir des conditions de travail des agents

Les membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale ont effectué mardi 20 août 2019 dans l’après-midi une visite à la Direction Générale des Impôts. Cette visite conduite par le président de la dite commission, M. Adamou Namata a pour objet d’aller constater de visu les conditions de travail des agents qui s’investissent dans la mobilisation des ressources.

M. Adamou Namata, a rappelé que d’après la Constitution, l’Assemblée nationale vote les lois, elle consent l’impôt et elle contrôle l’action gouvernementale. Cette série de visites entamée, n’est pas la première. Il devait expliquer, que, la commission des finances traite les lois des finances et les propose à la plénière. « Nous avons de par la Constitution, l’obligation de constater de visu, l’exécution de la politique publique. La première loi des Finances avant la rectification, celle de 2019, totalise 2050 milliards en recettes et en dépenses. En ce qui concerne les recettes, sur les 2050 milliards, il y a 1128 milliards de recettes internes, à l’intérieur de ces dernières, il ya 1178 milliards qui sont constitués de recettes fiscales. C’est dire que plus de la moitié du budget national est assise sur la mobilisation de ressources internes, notamment les recettes fiscales. Donc il est de notre devoir en tant que membres de la commission que, nous commencions nos visites par ce centre d’intérêt qui mobilise les ressources », a-t-il déclaré.

Après la visite, le président de la commission des finances et du budget a indiqué que, les agents de la Direction Générale des Impôts travaillent dans des conditions difficiles. Ils ont constaté l’insuffisance du personnel en quantité et en qualité. « En quantité, parce que la plupart des titulaires sont inférieurs aux effectifs que nous avions trouvés, des stagiaires et des bénévoles. Pour faire un travail sérieux, il faut que le personnel en place soit motivé. Il y a également l’insuffisance des locaux en commodité et en nombre », a expliqué M. Adamou Namata.

Les membres de la commission ont relevé que les locaux sont vétustes. Selon le président de la dite commission, certains immeubles datent de l’époque de l’indépendance et c’est exigu. Les parlementaires ont également relevé l’insuffisance de moyens logistiques pour couvrir ne serait-ce que la ville de Niamey à plus forte raison tout le Niger. Ils disposent seulement de 151 motos pour l’ensemble du territoire national et plus de 100 véhicules. Ce qui est trop peu pour une structure chargée de mobiliser des ressources afin de soutenir le budget national. On doit mettre à leur disposition des moyens qui soient à la hauteur de la mission qui leur a été confiée et à la hauteur de ce qu’on attend d’eux », a-t-il souligné avant de préciser que, les visites continueront dans les autres régies financières dudit Ministère.

Seini Seydou Zakaria(onep)

22 août 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie