Foire Internationale de la Pâtisserie : Soutenir la professionnalisation de la filière et la création d’emplois pour les jeunes

Une Foire Internationale de la pâtisserie s’est tenue du 20 au 25 décembre 2019 au Palais du 29 juillet de Niamey. A quelques jours de l’événement, les organisateurs ont animé une conférence de presse dans la salle de réunions de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN). Selon ces organisateurs, cette Foire se révèle comme un cadre opportun de partenariat, d’échanges entre pâtissiers africains et ceux du Maghreb et entre ces derniers et les commerçants ainsi qu’avec la clientèle.

Dans son mot introductif la responsable de l’Agence DIGITAL MIND, Mme Adjavoin A. Holali a fait une brève présentation de ladite Agence qui a débuté ses activités en 2016, avec comme principales activités la communication, les impressions et l’évènementiel. C’est ainsi que l’agence a organisé en 2017 «Ambassadeur Of Leadership» qui était son premier évènement. La Foire internationale de la Pâtisserie est donc le 2ème événement organisé par Digital Mind. D’après Mme Adjavoin A. Holali, cette foire a regroupé tous les acteurs de la pâtisserie, de la restauration et de l’hôtellerie. Au cours de cet évènement, il y a eu non seulement des expositions-ventes mais aussi plusieurs d’animations telles que le jeu concours, des concerts etc. Ce cadre d’échanges d’expérience a permis de valoriser le talent des pâtissiers aussi bien au Niger qu’à l’international et offrir une occasion à tous les jeunes qui luttent pour se faire de la place dans le monde des affaires.

Pour sa part, le responsable de l’Incubation au niveau du Centre d’Incubateurs de Petites et Moyennes Entreprises du Niger (CIPMEN), M. Adamou Issaka a expliqué l’objectif visé à travers cette foire, est de créer une synergie entre tous les acteurs du monde de la Pâtisserie qui, souvent œuvrent individuellement. M. Adamou Issaka, a en outre, témoigné l’engagement et le soutien de CIPMEN à DIGITAL MIND et à toutes les entreprises que ce Centre accompagne tant financièrement que techniquement et promet de ne ménager aucun effort pour la réussite de cet évènement.

Quant à Ali Kassem PAPAYO, parrain de cette Foire, il a d’abord déploré le fait que jusqu’à aujourd’hui les acteurs n’ont pas pu développer un secteur de pâtisserie professionnelle digne de son nom au Niger, et la majorité des gens qui œuvrent dans ce domaine ne sont pas d’origine nigérienne. M. Ali Kassem PAPAYO a appelé les Nigériens en particulier les jeunes à s’intéresser à la pâtisserie. « Il ne faut pas tout attendre de l’Etat, mais l’Etat peut accompagner les jeunes qui ont la volonté de créer leurs propres entreprises ou de se lancer dans le monde des affaires. Quant au secteur privé, il devra revoir sa politique afin d’encourager les volontaires qui veulent s’engager dans ce secteur » a-t-il estimé. M. Ali Kassem PAPAYO a, en effet énuméré des ressources dont les pâtissiers ont besoin pour développer et améliorer leur industrie comme il faut. Il s’agit notamment des machines, de la formation, le savoir-faire et le plus important la clientèle. Aux pâtissiers de diversifier leurs produits.

Comme toutes les sociétés, les industries de la Pâtisserie font selon le parrain de cette foire face aux difficultés liées aux produits les plus prisés qui sont entre autres le beurre, le chocolat, la farine, la levure, la décoration mais aussi et surtout l’emballage. «Mais cette première édition de la Foire Internationale de la Pâtisserie est déjà un pas vers la valorisation de ce secteur qui est aussi un concept novateur dans la lutte contre la réduction de la pauvreté », s’est réjoui M. Ali Kassem PAPAYO

Pour sa part, M. Alfarouk Ibrahim, chargé de communication du Comité d’organisation a détaillé les activités organisées au cours de cette fois. Il s’agit notamment des sessions de formation en pâtisserie (pour les enfants ; les amateurs et les professionnels) ; des concerts et des jeux et concours ; un espace récréatif réservé aux enfants et à ceux qui ont besoin de venir en famille ou avec des amis déguster les produits pâtissiers exposés.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

26 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie