Salon de l’Etudiant édition 2019 au CCFN : Campus France déballe les opportunités et les conditions d’étude en France à la jeunesse nigérienne

Le centre culturel franco-nigérien (CCFN) Jean Rouch de Niamey accueille l’édition 2019 du salon de l’Etudiant, du 30 octobre à ce jour 1er novembre 2019. Ce salon, organisé par Campus France Niger, est une plateforme unique qui permet aux étudiants et futurs étudiants nigériens de se renseigner sur les opportunités, les formalités et la portée de l’enseignement supérieur français, afin d’identifier la formation et l’établissement de leurs ambitions. C’est l’occasion pour ces jeunes de découvrir des formations courtes ou longues, proposées par les universités, les écoles d’ingénieurs, les écoles de commerce, les écoles spécialisées en France, utiles aux secteurs d’activités en développement au Niger.

Outre l’exposition des programmes, 5 conférences sont proposées durant les 3 jours. Elles seront animées par les représentants de l’Ambassade de France, de l’Institut pour la Recherche et le Développement, de l’ANPE et de l’Espace Campus France Niger et par des anciens étudiants nigériens titulaires d’un diplôme supérieur français.

Les étudiants échangerons aussi, directement avec des responsables de trois grandes Ecoles françaises, l’ESC Pau, Brest Business School et l’ESC Clermont, dont deux étaient déjà présents à l’ouverture du salon: sur les conditions d’admission, les cursus et diplômes proposés ou encore les débouchés. « Vous trouverez des offres de formation particulièrement adaptées aux besoins de recrutement des entreprises nigériennes», a dit aux nombreux étudiants l’ambassadeur de la France au Niger, SE Alexandre Garcia, à l’ouverture du salon.

« L’attractivité des écoles et universités françaises est une des priorité de notre action diplomatique. Le gouvernement français s’est donné pour objectif d’accueillir un demi-million d’étudiants étrangers à l’horizon 2027. Aujourd’hui, il y’en a 324 000. Depuis la rentrée 2019, une stratégie de simplification de la politique de visa a été lancée, en lien avec le ministère de l’intérieur. A compter de la rentrée 2019, les étudiants extra-européens qui s’inscrivent pour la première fois dans un cycle supérieur de formation doivent s’acquitter des frais de formation différenciés: 2770 Euros en licence, 3770 Euros en master soit un peu moins du 1/3 du coût réel de la formation», a indiqué le diplomate français.

Mahamane Chékaré Ismaël

1er novembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

1er novembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education