L’école Doctorale de DPHU Pôle de l’IAT Niger enfin lancée

Ecole-Doctorale-de-DPHU-Pole-de-l-IAT-Niger

Avec plus de 2500 élèves et étudiants en effectifs, voilà plusieurs années que l’Institut Africain de Technologie (IAT) caresse le rêve d’avoir un 3ème cycle, et cela, après avoir reçu à intégrer presque toutes ses filières au CAMES. Un rêve devenu réalité, depuis ce samedi 19 septembre 2020, avec l’ouverture officielle de l’école Doctorale de DPHU Pôle de l’IAT à Niamey au Niger. Une cérémonie placée sous le thème « Approche philosophique de la question du développement pour l’Afrique ».

La cérémonie de lancement officielle s’est déroulée dans l’amphithéâtre Abdou Moumouni Dioffo de l’institut, en présence du secrétaire général adjoint du ministère des enseignements supérieur, de la recherche et de l’innovation, du secrétaire général du gouvernorat de Niamey, du président de conseil scientifique de l’IAT, du professeur ALBERT B. Kalonga, recteur de DPHU Delaware USA ; du professeur Isaie NZEYIMANA, directeur des études à l’université partenaire de DPHU au Rwanda ; de Docteur Issa COMPAORE, président fondateur de l’IST de Ouagadougou au Burkina Faso et partenaire de DPHU Pôle de l’IAT et de plusieurs autres invités de marque, dont étudiants et corps professoral de l’Institut Africain de Technologie, qui ont massivement fait le déplacement pour magnifier
l’importance de cette cérémonie.


L’IAT, depuis sa création, vise un certains nombres d’objectifs dont, entre autres, contribuer au développement de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, contribuer à l’élévation du niveau culturel et scientifique de la population ainsi qu’à l’appropriation des technologies ou encore former des ressources humaines de qualité pour contribuer au développement du Niger et de l’Afrique conformément aux standards universitaires. C’est pourquoi, selon le président fondateur de l’IAT, pour atteindre ou réaliser ces objectifs, il faut mettre en application le système LMD qui demande nécessairement un cadre académique supérieur performant et qui réponde aux besoins d’une haute administration professionnelle et technologique ouvrant en même temps la voie à la recherche. Toute chose qui nécessite des enseignants de rang A qui soient du domaine technique et professionnel pour encadrer les travaux de recherche des étudiants.

Ce partenariat que l’Institut Africain de Technologie vient de signer avec DPHU du Rwanda partenaire de DPHU de DELWARE aux USA pour ouvrir un pôle de troisième cycle pour la formation doctorale arrive pour pallier le manque d’enseignants techniques et professionnels de rang A, a ajouté le Président fondateur de l’IAT. L’université Distant Production House, DPHU partenaire clés de l’IAT, par la voie de son recteur, a été présentée. Selon le recteur de l’université DPHU, ce partenariat entre l’IAT et DPHU est axé sur la formation des cadres supérieurs dans le domaine de l’école. En d’autres termes, grâce à ce partenariat, ils vont former les docteurs en thèse en commençant par les Masters professionnels. DPHU travaille avec 34 partenaires à travers le monde, dont les ¾ sont des Etablissements publics.

Pour le Professeur Albert B. KALONGA, de féliciter et encourager le Pôle doctoral de l’IAT pour avoir choisi de s’organiser dans un premier temps en deux pôles de formation, à savoir le pôle des sciences techniques et professionnelles et celui des Sciences industrielles appliquées. « Par cet acte de naissance, le DPHU Pôle de l’IAT vient confirmer ses droits d’ainesse dans l’espace académique nigérien », a ajouté le recteur de DPHU.

Procédant au lancement officielle du pôle DPHU de l’IAT, le secrétaire général du ministère des enseignements supérieur, de la recherche et de l’Innovation, a tout d’abord, salué et félicité l’arrivée de ce nouveau né dans le paysage académique nigérien.

« Nous nous félicitons aujourd’hui pour ce pas franchi dans la concrétisation de la réforme de l’enseignement supérieur. Seulement nous serons encore plus heureux le jour où nous allons féliciter les premiers produits made in Niger au titre de PhD », a indiqué Elh. Moussa Saley. Avant de paraphraser Neil Armstrong qui, en marchant sur la lune, a dit : « c’est un petit pas pour l’homme, mais un pas de géant pour l’humanité », pour dire que l’aventure du fondateur de l’IAT « est un petit pas dans l’espace académique du Niger, mais un pas de géant pour tout le pays ».

L’Institut Africain de Technologie-IAT Niger s’appuie sur un enseignement d’excellence avec une équipe pédagogique de qualité. L’établissement place aussi la professionnalisation au coeur de son projet dans le but de former de futurs professionnels compétents, responsables et opérationnels. Avec une infrastructure permettant non seulement de respecter les normes du système LMD mais aussi l’organisation et la gestion de l’école doctorale déléguée. L’Institut Africain de Technologie IAT garde toujours, et cela depuis 2014, le 1er rang au BTS d’Etat.

Il dispose actuellement de 13 Licences et 9 Masters professionnels dont 6 Licences et 4 masters accrédités au CAMES. Pour cette année 2020, l’IAT a soumis 2 masters et 2 licences pour accréditation, ce qui ouvre la possibilité pour ce grand géant de l’enseignement professionnel et technique du Niger, la possibilité d’être un membre affilié au CAMES.

« L’IAT Niger, un pôle d’excellence et de qualité ».

Moussa Dodo