Rentrée syndicale 2021-2022 de la Confédération Nigérienne du Travail : La situation sociopolitique, économique et sécuritaire, au centre de la déclaration

A l’occasion de sa rentrée syndicale 2021-2022, le bureau confédéral de la Confédération Nigérienne du Travail (CNT) a rendu publique, le 2 septembre à Niamey, une déclaration à l'effet d'examiner la situation sociopolitique, économique et sécuritaire de notre pays. C’est le secrétaire général du BEN/CNT, M. Mamadou Sako qui a lu ladite déclaration en présence des membres de cette organisation syndicale.

Sur la situation sociale particulièrement au plan syndical, la CNT a constaté une accalmie relative depuis l'installation des nouvelles autorités. Cela résulte des efforts des acteurs appuyés par la volonté politique du Président de la République d'assoir un véritable dialogue social, par ailleurs crédo de la CNT et gage d'une stabilité sociale et politique. La déclaration rappelle que le Président de la République a reçu le 5 mai dernier les organisations syndicales représentatives. Une démarche saluée et encouragée par la CNT car elle cadre avec ses souhaits notamment la régularité des consultations sur les intérêts supérieurs de la nation.

Cependant, la CNT a dit qu’elle attend toujours la mise en œuvre des accords signés et l'ouverture des négociations entre le Gouvernement et l’ITN. En tout état de cause, « le BEN/CNT rappelle au Gouvernement que rien et absolument de durable ne saurait se construire en dehors du dialogue social », ajoute la déclaration.

Au plan social, la CNT a dit avoir constaté malheureusement la recrudescence des attaques terroristes meurtrières ciblant cette fois, au-delà des vaillantes Forces de défense et de sécurité (FDS), les populations civiles déjà très vulnérables du fait de la précarité de la situation sécuritaire et des changements climatiques. A cela, poursuit la déclaration, viennent s'ajouter les inondations avec des pertes en vies humaines et d'énormes dégâts matériels, doublées d'une épidémie de choléra, le tout dans le contexte persistant de Covid-19.

Face à cette situation dramatique, la CNT a exprimé son inquiétude et sa vive émotion à l'endroit des populations affectées, des Forces de défense et de sécurité (FDS) et du Gouvernement. Du reste, la CNT s’est dit profondément préoccupée la situation de nombreux travailleuses et travailleurs innocents des zones affectées.

Par conséquent, la CNT a réaffirmé son soutien sans réserve aux efforts de lutte contre le terrorisme, et les actions sociales en faveur des victimes des attaques et des populations sinistrées. Par la même occasion, la CNT a exhorté le Président de la République à donner les instructions nécessaires pour que le Gouvernement prenne toutes dispositions idoines pour protéger les populations et sécuriser l'ensemble du territoire national.

A propos de la situation politique, le BEN/CNT a salué le climat de décrispation sur le plan politique. Selon la déclaration, cela « nous permettra de regarder dans la même direction et nous engager résolument dans l'œuvre de développement économique et social et du Niger, un pays émergent ». C’est ainsi que le bureau confédéral de la CNT a attiré l'attention des acteurs politiques sur la fragilité du contexte socioéconomique et politique nigérien, et les appelle au dialogue responsable.

En ce qui concerne la gouvernance économique et financière, la CNT a pris acte des engagements du Président de la République lors de sa prestation de serment le 2 avril 2021. C’est ainsi que le BEN/CNT a encouragé le Chef de l’Etat à déclencher inexorablement et sans faiblesse les mécanismes d'assainissement des finances publiques et de la fonction publique, et à assoir une gouvernance axée sur la transparence, l'inclusion, la responsabilité et l'imputabilité.

Pour ce qui est de la lutte contre la corruption et la délinquance financière, la CNT a également encouragé le Président de la République à ne ménager aucun effort pour traquer et mettre à la disposition de la justice ceux qui se seraient rendu coupables de tels actes. Mieux, la CNT a insisté sur l'indépendance véritable de la justice, tout en soutenant toutes les organisations engagées dans la lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance. A ce sujet, le BEN confédéral de la CNT a également félicité le Président de la République pour les actions salvatrices déjà menées.

Enfin, la CNT a présenté ses condoléances les plus émues aux familles de toutes les victimes civiles comme militaires, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Puis, le BEN/CNT a encouragé les autorités publiques à plus de clairvoyance et, d'anticipation pour prévenir les catastrophes, tout en lançant un vibrant appel à la solidarité nationale et internationale au profit des victimes du terrorisme et des inondations.

Par ailleurs, le BEN/CNT a rassuré les travailleurs et l'opinion nationale que la Confédération veillera à ce que les engagements pris par les autorités publiques soient respectés.

Par Mamane Abdoulaye(onep)

03 septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/