Prédispositions de la réouverture des classes à Niamey : La communauté urbaine lance une opération de désinfection des écoles en prélude à la reprise des cours

S’alignant derrière les efforts du gouvernement en vue de la réouverture des écoles, à Niamey après concertation de l’ensemble des acteurs concernés, la communauté urbaine a lancé, hier matin au Lycée Issa Korombé, l’opération de désinfection des écoles. Les cours suspendus dans les écoles au Niger, dès l’apparition des premiers cas positifs de la pandémie, reprendront comme prévu le 1er juin prochain et les autorités à tous les niveaux entendent assurer les conditions strictes de prévention de la propagation de la COVID19 en milieu scolaire.

« Nous avons eu l’appui du gouvernement, à travers le ministère de la santé et ceux en charge de l’éducation et enseignement secondaire », s’est réjoui le président de la délégation spéciale de la ville Niamey, M. Moctar Mamoudou, lors du lancement de l’opération. En effet, des personnels de ces ministères ainsi que des représentants des scolaires et ceux des parents d’élèves sont impliqués pour s’assurer de l’effectivité de la mise en œuvre de cette initiative qui concourt à la réussite de la reprise des cours dans le contexte de pandémie, malgré la tendance favorable au retour progressif du cours normal des activités selon les secteurs. Notons que Niamey, qui était l’épicentre du virus au Niger, n’a enregistré aucun nouveau cas positif de COVID19, deux jours d’affilée (mardi et mercredi derniers). Cependant le risque zéro n’existe pas, la reprise des cours dans les écoles reste un défi décisif pour les autorités régionales.

« Nous sommes déployés pour désinfecter tous les établissements scolaires, dans les cinq arrondissements de Niamey », a indiqué M. Moctar Mamoudou. Il convient d’admettre qu’après désinfection préalable des écoles, le respect des autres dispositions aussi importantes, notamment le lavage régulier des mains, le port de bavette et l’observation de la distanciation physique de 1 mètre minimum entre les élèves, requièrent la responsabilité des élèves eux-mêmes d’une part et d’autre part la vigilance des enseignants, administrateurs et parents d’élèves. « Nous devons être vigilants, nous assurer du respect de ces mesures, continuer la sensibilisation pour que chacun et chacune puissent prendre conscience de la gravité de cette maladie », a dit le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey.

Le secrétaire général de la coordination régionale du syndicat des enseignants du Niger (SNEN) de Niamey, M. Abdoulaye Halidou, a rassuré que les enseignants veilleront au respect de toutes les mesures barrières édictées par les autorités, pour le bien-être de tous. Au nom des enseignants de Niamey, il confirme à cette occasion qu’ils sont prêts pour cette reprise décisive des cours dans des conditions nouvelles et pour un temps bref à finir l’exécution du programme.

Aussi, après les mots du directeur régional de l’enseignement secondaire, tour à tour, le représentant des parents d’élèves de Niamey et le secrétaire général de la section lycée-collège de l’USN ont loué la volonté manifeste de l’Etat à faire de la réouverture des écoles une réussite, avant de réitérer les engagements respectifs qui sont les leurs à y contribuer.

Ismaël M. Chékaré(onep)

22 mai 2020
Source : http://www.lesahel.org/