Les pyromanes ont repris le service, mobilisons nous pour faire échec à leur entreprise

iNous sommes une démocratie fragile, les leaders politiques se devraient de faire très attention avec ces références identitaires qui sont curieusement en train de refaire surface dans le paysage politique nigérien !
Même pendant le régime d'exception, le général Seyni Kountché a mis beaucoup des tacts, des gants, du bâton et la carotte , afin de pouvoir neutraliser en partie principale ce nouveau mal des sociétés africaines. 
Les hommes politiques de quelques bords soient-ils , se devraient de conjuguer leurs efforts afin de nous éviter les effets néfastes de ces références identitaires qui surgissent çà et là dans l'arène politique nigérienne. 
Grâce au brassage culturel dû aux mariages inter-ethniques, nous sommes toujours unis et solidaires, nous devrions donc bannir ces références identitaires, ethno-régionalistes dans le débat politique. 
Les pouvoirs publics se devraient de veiller afin que certains cas de frustrations sociales ne soient pas exploités en vue d'exacerber le relent ethno-regionaliste dans notre pays. 
Le Niger doit continuer à être un, uni, solidaire et indivisible, dans sa diversité culturelle actuelle. 
Les pyromanes reprennent encore du service, une vigilance accrue de tous et une prise de conscience collective du mal s'imposent, afin de les faire échec. 
Les événements malheureux en République sœur de la Côte-d'ivoire, ceux de Ruwanda, du Soudan, ect devraient interpeller notre conscience en tant que citoyen qui aspire à la paix sociale, au bien-être social, au développement économique et social dans l'unité nationale. 

À bon entendeur salut !
Issoufou

Boubacar Kado MAGAGI.

Imprimer