vendredi, 21 mars 2014 14:06

Signature de l’accord de financement du projet d’aménagement et de bitumage de la route Goudel-Tondibiah-Route Nationale N°1 Ouest et du Boulevard Askia Mohamed : 4 milliards de FCFA pour boucler le financement de l’axe routier

Évaluer cet élément
(0 Votes)

ABC signatureLe ministre d’Etat, ministre du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, M. Amadou Boubacar Cissé, et le président de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC)  M. Bashir Ifo, ont signé hier après-midi  à Niamey un accord de financement du projet d’aménagement et de bitumage de la route Goudel-Tondibiah-Route Nationale N°1 Ouest et du Boulevard Askia Mohamed.

C’était en présence du ministre de l’Equipement, M. Ibrahim Nomao, de la ministre déléguée auprès du Ministère du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, chargée de  l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, Mme Ibrahim Binta Fodi, ainsi que des cadres du Ministère en charge du Plan, et ceux de la BIDC.

 


En prenant la parole à cette occasion, le ministre d’Etat, ministre du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, M. Amadou Boubacar Cissé, a d’abord indiqué que le projet prévoit les aménagements connexes, notamment la fourniture et la pose de grilles de protection à la traversée de la chaussée au niveau des écoles. Il vise également la construction d'une plateforme de protection sous forme de place piétonne à Tondibia; la reconstruction des marchés de Tondibia et de Tondikoirey ; la clôture des écoles aux abords de la route; et la  construction  de  3  blocs  de  3  classes  dans  le  Collège d'Enseignement Général de Soudouré et dans les écoles se trouvant le long de l'axe à bitumer. Par cette convention, la BIDC met à la disposition de notre pays un montant de 5. 294 839,44 d'Unités de Compte, soit l'équivalent de quatre milliards (4 000 000 000) de FCFA.


Ce financement de la BIDC, qui vient compléter celui de la BOAD, permettra ainsi de boucler le financement des travaux de bitumage de cet important axe routier dans la Communauté Urbaine de Niamey, a-t-il précisé. Le ministre d’Etat a par ailleurs notifié que l'aménagement et le bitumage de cet axe contribuera à l'amélioration du cadre de vie et des conditions de transport dans notre capitale, avant de rappeler que de manière spécifique, cela permettra de réduire les coûts d'exploitation des véhicules d'environ 30%, de faciliter la mobilité urbaine et de réduire les risques d'accident dans un contexte d'accroissement important du trafic constaté dans la ville de Niamey. En outre, M. Amadou Boubacar Cissé a indiqué que ce projet s'inscrit parfaitement dans le cadre de la réalisation du Programme Niamey NYALA, composante essentielle du Programme de Renaissance du Niger du Président de la République. Il s'intègre harmonieusement dans le PDES 2012-2015 à travers son axe relatif à la promotion d'une économie compétitive et diversifiée pour une croissance accélérée et inclusive.


‘’La signature, à laquelle nous venons de procéder, constitue une fois de plus, une parfaite illustration de la vitalité de la coopération qui lie fortement la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et la République du Niger ; ce dont je me félicite’’, a-t-il déclaré. Il a aussi souligné que ce nouveau financement vient ainsi renforcer l'important portefeuille des opérations financées par la BIDC au profit de notre pays dans le domaine des infrastructures économiques, de l'énergie et des transports. Le ministre d’Etat a, à titre illustrative, cité le Barrage de Kandadji, le projet d'électrification rurale, la route Bella-Gaya-Frontière du Bénin, la route Filingué-Abala-Sanam et la route Niamey-Ouallam, qui ont significativement contribué au désenclavement externe et interne de notre pays. Pour sa part, le président de la BIDC, M. Bashir Ifo, a souligné que l’objectif global de ce projet  est de contribuer à l’amélioration du cadre de vie et des conditions de transport dans la ville de Niamey. Ce prêt porte le montant global des engagements de la BIDC en République du Niger à 30 millions UC, soit vingt cinq milliards de FCFA.

Laouali Souleymane

 

21 mars 2014
Publié le 21 mars 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le samedi, 22 mars 2014 00:05

Idées et opinions