Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

mercredi, 27 avril 2011 14:58

Obsèques de feu Abdoulaye Diori Hamani : il était de tous les combats pour l'instauration d'un Etat de droit dans notre pays Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Décédé le 25 avril dernier, M. Abdoulaye Diori Hamani, président du PPN/RDA a été inhumé hier à Soudouré,  son village situé à une quinzaine de kilomètres de Niamey sur la route de Tillabéri. La levée du corps, qui s'est déroulée à la morgue de l'Hôpital national de Niamey à 9 heures, a enregistré la présence du Président de la
République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, du Président de l'Assemblée nationale, M. Hama Amadou, du Premier ministre, M. Brigi Rafini, des membres du gouvernement, des députés nationaux, des membres du corps diplomatique, de plusieurs autres personnalités civiles et militaires, ainsi que des   compagnons politiques, militants de son parti et des membres de la famille du défunt.

Dans l'oraison funèbre qu'il a prononcée à cette occasion, M. Alkassoum Saley, secrétaire général du PPN/RDA a rappelé les qualités du défunt et son parcours politique. Ainsi, feu Abdoulaye Diori est présenté comme un homme calme, paisible, patient, fidèle en amitié, loyal et juste, honnête et généreux.

Fils du premier président nigérien Diori Hamani, feu Abdoulaye Diori connut des moments difficiles dans sa vie. Il s'agit notamment de l'emprisonnement de son père déposé par le coup d'Etat du 15 avril 1974, la mort tragique de sa mère et l'exil. Ces épreuves ont contribué à l'engagement du défunt dans la politique.

C'est ainsi que feu Abdoulaye Diori s'engagea dans le PPN/RDA, parti de son père. Il occupa successivement le poste de président de la section de Niamey, puis vice président du parti et président du parti après le décès du professeur Dan Dicko Koulodo. Elu député national en 1995, feu Abdoulaye Diori bénéficia de la confiance du groupe parlementaire PNDS qui lui a permis d'occuper le poste de vice président de l'Assemblée nationale. Il fut réélu député en 2004 et occupa le poste de président de la commission défense et sécurité.

Après l'élection de SEM. Issoufou Mahamadou à la présidence de la République le 12 mars 2011, feu Abdoulaye Diori est nommé conseiller du président avec rang de ministre. Feu Abdoulaye Diori a été de tous les combats pour un Etat de droit et une démocratie véritable au Niger. Il a toujours été à l'avant-garde dans la création et l'animation des structures ayant conduit le combat pour la défense et la restauration de la démocratie dans notre pays.

Il a mené ce combat même malgré la maladie. Né le 29 décembre 1945,  feu Abdoulaye Diori laisse une veuve et quatre (4) enfants. Après la levée du corps, le long cortège funèbre a pris la direction de Soudouré où le défunt fut inhumé à côté de la tombe de son père. 

27 avril 2011
publié le 27 avril 2011
Source : Le Sahel
Lu 1766 fois Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15