La question de la nationalité de Bazoum : Qu'attend l'ANDP pour dégager sa position ?

La question de la nationalité de Bazoum : Qu'attend l'ANDP pour dégager sa position ?

Tous les militants et sympathisants de l'ANDP s'attendent toujours à ce que leur parti dégage sa position par rapport à la question de la nationalité de Bazoum Mohamed. Car, dépassant les considérations subjectives et d'alliances politiques, la question est une affaire nationale. Il s'agit aujourd'hui d'une affaire qui risque de heurter l'orgueil patriotique des citoyens nigériens, les valeurs de la République et les lois et règlements de notre pays. C'est pourquoi, pour les militants du parti, il serait inconcevable, voire inadmissible, d'accepter le silence des responsables de l'ANDP face à cette question cruciale qui appelle à la mobilisation générale pour une justice sociale au Niger. Du reste, pour beaucoup de militants de l'ANDP, les responsables du parti se doivent d'abandonner la peur et la cupidité pour se lancer dans le combat pour la défense de l'Etat de droit au Niger. Cela d'autant plus que, l'affaire Bazoum est une affaire qui transcende les barrières politiques. En tout cas, ils sont nombreux les militants du parti qui demandent au bureau politique de l'Andp de s'affranchir pour exiger le respect de la Constitution. En tout état de cause, c'est dans le noble combat qu'une structure politique ou associative pourrait s'affirmer. Donc, pour ces militants de Zaman Lahiya, les organisations socioprofessionnelles, la société civile et les partis politiques font face à leur responsabilité et à l'Histoire.