Journée Mondiale de l’accréditation 2021 : «L’accréditation supporte la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable», thème retenu

A l’instar du reste de la Communauté internationale, le Niger célèbre aujourd’hui, la journée mondiale de l’accréditation. A cette occasion le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes a livré hier après-midi un message dans lequel il a relevé l’importance de l’accréditation sur le plan socioéconomique.

Dans son message, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes a d’abord souligné que le thème choisi cette année qui est «l’accréditation supporte la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD)», s’inscrit dans la droite ligne de l’agenda 2030 pour le développement durable adopté en septembre 2015 et dont le Niger est signataire. M. Gado Sabo Moctar a précisé que l’agenda 2030 engage tous les pays à œuvrer de concert pour les populations ; la prospérité ; la planète, la paix et dans un cadre de partenariat mondial. Il a noté que le Niger est fortement impliqué dans la mise en œuvre des ODD. Le ministre a indiqué que l’accréditation permet de démontrer la compétence des organismes d’évaluation de la conformité (OEC) à savoir les organismes de certification, organismes d’inspection et les laboratoires d’analyse, d’essai et d’étalonnage. Elle fournit une plate-forme de confiance pour la définition, le développement et la vérification des exigences relatives aux produits et services contribuant ainsi à garantir et à démontrer que ceux-ci répondent aux exigences spécifiées.

L’accréditation est une preuve de confiance qu’un laboratoire fournit des résultats qui sont techniquement valables et acceptés entre les différents pays à travers notamment les accords de reconnaissances mutuelles entre les organismes d’accréditations. En outre, M. Gado Sabo Moctar a notifié que le monde s’investit à fournir aux populations des aliments sains, sûrs en vue d’améliorer leur état de santé grâce aux organismes de certification, aux organismes d’inspection et aux laboratoires accrédités. Il a également mentionné que l’accréditation permet  de créer les bases techniques et opérationnelles qui sont essentielles pour la santé et le bien-être des populations, avant de préciser qu’elle soutient de façon significative les conditions permettant d’atteindre les objectifs de nos Etat dans les domaines comme le commerce transfrontalier, la sécurité alimentaire, la sécurité sanitaire des aliments, la santé et la protection  de l’environnement  ainsi que le développement industriel et d’infrastructures.

D’après lui, ce soutien est le fruit d’évaluation de la compétence des organismes d’évaluation de la conformité par rapport à des référentiels internationaux comme les normes sur le système de management de la qualité , de la sécurité des denrées alimentaires, de l’environnement, etc. Par ailleurs, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes a mentionné que dans le cadre des échanges commerciaux, l’accréditation est désormais reconnue à l’international comme l’un des modes de preuve les plus fiables pour démontrer que les produits échangés respectent les normes. Il a déclaré que le protocole relatif à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) recommande le recours aux organismes d’évaluation de la conformité accrédités en tant qu’outil de facilitation des échanges entre les Etats. Il est attendu pour faciliter l’acceptation des marchandises d’un pays à un autre, que ces dernières soient accompagnées d’attestation de conformité délivrées par des organismes d’évaluation, les organismes d’inspection ou les organismes de certification.

 Laouali Souleymane Abdoulaye Rabiou Dan Sono (Stagiaire)

09 juin 2021
Source : http://www.lesahel.org/