Clôture de la Conférence annuelle de l’Association des Barreaux Africains : D’importantes recommandations formulées par les avocats

Les rideaux sont tombés, hier 7 octobre, sur la Conférence annuelle de l’Association des Barreaux Africains (AFBA), placée sous le thème : ‘‘La Gouvernance responsable comme facteur d’atténuation des crises et conflits en Afrique : rôles et contribution des Barreaux’’. Après quatre jours de travaux, les participants civils et militaires, en provenance d’Afrique, de l’Europe et de l’Amérique, ont eu à suivre une vingtaine de panels et échanger sur plusieurs sujets dont les élections sources de conflits, les modes alternatifs de règlement des litiges, la Cour de justice de la CEDEAO, les impôts et le financement des projets, l’immigration commerciale, etc. A cela s’ajoutent des thématiques abordées dans des panels qui ont porté sur  la sécurité, le terrorisme.

Plusieurs recommandations et résolutions ont été formulées par les participants. Ces conclusions ont été présentées par Me Adama Sounna, Avocate au barreau du Niger, suivies des mots de remerciement du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Niger, Me Oumarou Boubacar. Livrant le contenu  du communiqué final, Me Adama Sounna a indiqué que, sur la base des échanges et réflexions au niveau des différents panels, l’Association des Barreaux Africains s’inquiète de la détérioration du climat socio-économique et politique dans certains Etats de l’Afrique conduisant souvent à des conflits. « La conférence note, avec un profond regret, la résurgence des coups d’Etat militaires et constitutionnels en Afrique ; s’inquiète de l’augmentation des foyers d’insécurité en Afrique, causés principalement par la criminalité transfrontalière organisée ; déplore la souffrance de nombreuses victimes de ces crimes ; s’inquiète profondément du non-respect des décisions des Cours de justice régionales et continentales », a-t-elle précisé.

Par ailleurs, le communiqué final indique que les participants disent regretter la violence policière contre les afro-américains aux Etats unis et constatent que la bonne gouvernance est la clé de lutte contre le terrorisme à travers la bonne gestion des ressources publiques, le respect de l’Etat de droit et le renforcement de la société civile. Ensuite la conférence a recommandé la création d’un comité de conseils AFBA pour conseiller les dirigeants dans leur prise de décisions. Ella a appelé à une collaboration entre les organisations nationales et internationales pour contrer le terrorisme. Les participants ont aussi condamné la reprise des anciens terroristes repentis au sein des armées et des forces de sécurité ; demandent au Conseil de Sécurité des Nations Unis d’ouvrir des enquêtes sur le financement du terrorisme en Afrique ; à tous les Etats Africains de mettre en place des mécanismes efficients d’exécution des décisions par les Cours notamment ceux de la Cour de justice de la CEDEAO et de la Cour Africaine des Droits de l’Homme ; recommande que les Procureurs Généraux soient tenus responsables en cas de refus d’exécuter une décision supranationale ; appelle tous les professionnels du droit à encourager, cultiver et pratiquer la bonne gouvernance dans leurs activités quotidiennes et demande la restitution des objets d’art volés en Afrique aux communautés d’origine ainsi que le paiement de compensation à ces communautés. Aussi, les conférenciers ont encouragé le recours aux modes alternatifs de résolutions des conflits dans la gestion des crises ; condamné l’utilisation de sanctions unilatérales contre les Etats qui impactent plus les populations démunies ; invité les Etats africains à renégocier les accords internationaux relatifs à la coopération et au commerce en tenant compte des besoins de développement de leurs populations, etc.

Procédant à la clôture de la rencontre, Me Oumarou Boubacar a vivement remercié les Autorités politiques et administratives du Niger, ainsi que tous les acteurs ayant contribué à la réussite de cette conférence. « Nous tenons à remercier SEM Mohamed Bazoum, Président de la République du Niger et le peuple nigérien pour l’accueil et la contribution à la réussite de la Conférence. Nous n’oublions pas le Bâtonnier et les membres du Barreau du Niger, le Président de l’AFBA, les membres du comité exécutif AFBA pour tous les efforts fournis pour assurer le succès éclatant de cette conférence de Niamey », a cité Me Boubacar. 

Par Mahamadou Diallo

07 octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/