Point de presse du président de la CENI : Me Issaka Souna assure que toutes les dispositions ont été prises pour un bon déroulement du scrutin

A la veille des élections législatives et le 1er tour de la présidentielle qui se sont déroulées hier, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Me Issaka Souna a animé un point de presse sur l’état des préparatifs. Le président de la CENI a, en quatre points, présenté une situation totalement sous contrôle.

Par rapport aux opérations électorales, M. I. Souna a assuré que les bulletins de vote ont été confectionnés avec la participation des différents acteurs et déployés vers les différentes communes. Les présidents des commissions électorales ont été acheminés à leurs postes au niveau des régions. Aussi, la CENI a accordé des accréditations pour quelque 6.873 observateurs nationaux et internationaux. De même, des kits sanitaires pour la lutte contre la propagation de la COVID ont été acquis et mis à la disposition des agents électoraux grâce à l’appui du PNUD et de l’OMS.

Concernant la logistique, le président de la CENI a assuré que tout le matériel électoral a été déployé sur le terrain et toutes les communes ont reçu leurs kits à temps pour les dispatcher dans les villages et hameaux à travers le pays.

Une campagne de sensibilisation est conduite sous divers formats en vue de toucher les  différentes catégories socioprofessionnelles du pays. Enfin sur le plan de la sécurité, tous les dispositifs ont été mis en place pour assurer la sécurité et la sureté de ces élections générales. Le président de la CENI a appelé les observateurs nationaux et internationaux, ainsi que les médias à assurer avec rigueur et professionnalisme leurs tâches. Me Issaka Souna a également appelé les partis politiques et leurs représentants au sein de la CENI, les membres des bureaux de vote et la société civile à « œuvrer pour le maintien de la paix et avec la plus grande ferveur citoyenne ». «L’élection n’est pas la guerre, ni un prétexte pour des invectives ou des actes d’intolérance inutiles», a déclaré le président de la CENI. «Ni la violence, ni l’illégalité ne sont recevables dans ce vaste mais toujours perfectible champ de la démocratie et de l’Etat de droit», a précisé Me Issaka Souna.

Siraji Sanda

27 décembre 2020
Source : http://www.lesahel.org/