Election présidentielle premier tour couplée aux législatives : «Quel que soit le vainqueur, la victoire appartiendra au peuple Nigérien», déclare le Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou

Les élections législatives et le 1er tour de l’élection présidentielle se sont déroulés hier sur toute l’étendue du territoire national. Comme tous les citoyens nigériens en âge de voter, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou s’est rendu aux environs de 10h heures, heure locale à l’Hôtel de Ville de Niamey pour accomplir son devoir citoyen au Bureau de Vote N°001. Accompagné de la Première dame, Dr Lalla Malika Issoufou, le Chef de l’Etat a été accueilli sur place par les autorités municipales et le président de la CENI en présence du président de l’Assemblée Nationale, SE Ousseini Tinni, des membres du gouvernement, des présidents des institutions et d’autres officiels.

Ils sont au total 7.446.556 électeurs inscrits sur le fichier biométrique pour les élections générales 2020-2021, repartis dans 25.978 bureaux de vote implantés dans les 266 communes que compte le pays d’après le répertoire national des bureaux de vote édité par la CENI. Trente candidats sont en lice pour conquérir le fauteuil présidentiel. Pour les élections législatives quelque 84 listes ont été enregistrées et sont en compétition en vue d’occuper les 166 sièges au parlement à l’exception des 5 sièges qui reviennent à la diaspora, dont le vote sera organisé plus tard selon la CENI.

«Quel que soit le vainqueur, la victoire appartiendra  au peuple Nigérien», déclare le Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou

Juste après avoir glissé ses deux bulletins dans les urnes, le Président de la République, Chef de l’Etat, a  indiqué que cette élection présidentielle est la première depuis 30 ans à laquelle, il (Président Issoufou) n’est pas candidat. «C’est donc aujourd’hui un jour spécial surtout pour le Niger qui va connaitre, pour la première fois de son histoire, une alternance démocratique», a dit le Président sortant. SE Issoufou Mahamadou a espéré que cette première alternance démocratique puisse permettre de consolider notre processus démocratique. «Cette première alternance,je l’espère va permettre au Niger de consolider son statut de modèle de démocratie en Afrique et dans le monde», a-t-il ajouté.

Pour le Président de la République, ces élections seront naturellement des élections libres et transparentes. Il a assuré que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a pris toutes les dispositions nécessaires pour cela. «Je salue sa détermination. Je salue aussi le professionnalisme et l’engagement des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui assurent la sécurité dans un contexte difficile», a-t-il déclaré.«Le Niger est un modèle de démocratie parce que nous sommes porteurs d’une ambition. L’ambition de moderniser la politique, de détribaliser la politique, de faire la politique autour des valeurs et non pas sur des bases identitaires», a ajouté le Chef de l’Etat. «C’est une révolution que nous sommes en train d’opérer dans les mœurs politiques non seulement nigériennesmais aussi africaines», a-t-il estimé. Pour le Président de la République, cette révolution a un acteur central à savoir le peuple Nigérien. Aussi, le Président Issoufou a salué le civisme, la sagesse et la maturité politique du peuple Nigérien, affirmant qu’à la fin du processus sortira un vainqueur. «Quel que soit le vainqueur, la victoire finale appartiendra au peuple Nigérien», a précisé le président Issoufou.

Pour sa part, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Me Issaka Souna a déclaré que la CENI fera le tour de l’ensemble des régions, départements et communes pour faire le point précis de la façon dont le scrutin est en train de se dérouler dans notre pays. «Pour notre part, nous sommes optimistes ; toutes les conditions ont été créées pour le bon déroulement de ce scrutin. Nous sommes heureux que jusque-là tout se passe normalement comme prévu, c’est-à-dire dans la paix, la sérénité et sans anicroche», s’est réjoui le président de la CENI. Me Issaka Souna espère que les résultats issus du scrutin seront transparents. Par ailleurs, le président de la CENI a appelé les électeurs à accomplir leur devoir civique en toute quiétude car toutes les dispositions ont été prises en termes de sécurité physique et sanitaire pour que «les électeurs détenteurs de leur souveraineté expriment leur volonté. C’est cela qui sera respecté par tous», a-t-il conclu.

Mamane Abdoulaye 

27 décembre 2020
Source : http://www.lesahel.org/