Rencontre d’échange et d’information entre la CENI et les partenaires aux élections : Faire le bilan des scrutins passés et recueillir les avis pour une meilleure organisation du 2ème tour de la présidentielle

Rencontre d’échange et d’information entre la CENI et les partenaires aux élections : Faire le bilan des scrutins passés et recueillir les avis pour une meilleure organisation du 2ème tour de la présidentielle

La salle Ténéré de l’hôtel Bravia de Niamey a servi de cadre hier à une rencontre d’échange et d’information entre la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et ses partenaires sur le bilan préliminaire des scrutins des 13 et 27 décembre 2020 et l’état d’avancement des travaux préparatoires pour le 2ème tour de l’élection présidentielle du 21 février 2021. Cette rencontre a regroupé les membres de la CENI conduits par le président Maître Issaka Souna, la nouvelle Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubin, des représentants de l’Union Européenne et des ambassadeurs accrédités au Niger. Il s’agit, au cours de cette rencontre, de partager avec les partenaires, les résultats obtenus et les informer afin de recueillir leurs opinions pour mieux préparer la suite du processus électoral au Niger.

Au cours de la rencontre, le président de la CENI a présenté un bilan satisfaisant de leur travail, apprécié par les partenaires. Maître Issaka Souna a axé son intervention sur les résultats obtenus, la création d’un environnement et les conditions propices, les difficultés et insuffisances, les principaux défis et les leçons tirées. Selon le président de la CENI, le travail réalisé l’institution en charge des élections a été possible à la faveur des efforts conjoints du gouvernement du Niger, de la classe politique, de la société civile et des partenaires au développement. Il a rappelé que le processus électoral a démarré avec beaucoup d’incertitudes, mais les principaux risques susceptibles de compromettre la préparation, l’organisation et le bon déroulement des élections ont été progressivement relevés.

Sur le plan politique, l’opposition a rejoint le processus électoral en participant aux élections des 13 et 27 décembre 2020 et ses représentants à la CENI ont finalement été désignés. «Ils ont prêté serment et occupent désormais leurs places au sein de la commission électorale», a dit Maître Issaka Souna. Avec l’appui des partenaires, la CENI a fait un grand travail médiatique et organisé plusieurs sessions de sensibilisation, d’information et d’éducation civique pour la participation citoyenne sur tout le territoire national. «Un accent particulier a été mis sur les jeunes filles et les femmes. L’impact s’est traduit par un taux de participation assez élevé et un niveau record en ce qui concerne la participation des filles et des femmes aux élections», a-t-il continué.

Le président de la CENI a en outre exposé les forces et les faiblesses, les leçons apprises, les points sur lesquels son institution a besoin d’accompagnement technique et financier supplémentaire de la part des partenaires. Toutefois, précise Me Issaka Souna, la situation sécuritaire actuelle constitue un vrai challenge. Elle empêche les populations d’exercer leur droit de vote en toute quiétude dans certaines zones. Elle provoque également une incidence financière lourde sur le budget des élections. Le président de la CENI a enfin cité plusieurs défis dont la prévalence de la pandémie de la covid19 avec sa vitesse de propagation. Ainsi, la CENI a besoin de l’appui des partenaires pour poursuivre ses efforts en vue de consolider les acquis et corriger très rapidement les insuffisances constatées lors des dernières élections.

Pour sa part, la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Niger a salué les efforts déployés par la CENI et l’encourage à mieux faire. Elle a ensuite réitéré l’accompagnement de son institution pour une élection crédible, transparente et participative. L’ensemble des partenaires ayant pris part à la rencontre ont rendu un hommage mérité à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour son travail somme toute pénible, mais accompli avec loyauté et dévouement.

 Seini Seydou Zakaria(onep)

03 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/