Rencontre entre la CENI, les médias et les acteurs de la société civile nigérienne : Présentation du bilan des scrutins des 13 et 27 décembre 2020 et échanges sur les préparatifs du 2ème tour de la Présidentielle

 Rencontre entre la CENI, les médias et les acteurs de la société civile nigérienne : Présentation du bilan des scrutins des 13 et 27 décembre 2020 et échanges sur les préparatifs du 2ème tour de la Présidentielle

Dans le cadre des préparatifs du 2ème tour de l’élection présidentielle du 21 février 2021, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a convié, hier au palais des congrès de Niamey, les représentants des organisations de la société civile et les responsables des médias publics et privés à une rencontre d’information et d’échange sur le bilan des scrutins des 13 et 27 décembre 2020 et sur l’état d’avancement des activités préparatoires pour le 2ème tour. Cette rencontre présidée par Maître Issaka Souna, président de la CENI, a enregistré la présence des membres de ladite commission et de ses partenaires.

A cette occasion, Maître Issaka Souna a relevé que la présence des partenaires de la CENI montre leur engagement à accompagner la commission durant le processus électoral. Il a indiqué que la tenue régulière de ces rencontres consiste à mettre à jour l’ensemble des acteurs sur l’évolution du processus électoral, mais également de recueillir leurs avis et recommandations pour mieux avancer dans l’organisation des élections à chaque étape. Le président de la CENI a insisté sur les résultats obtenus, la création d’un environnement et les conditions propices, les difficultés et insuffisances, les principaux défis et les leçons tirées des deux scrutins de décembre 2020.

Maître Issaka Souna a reconnu que l’accomplissement du travail bien fait de la CENI a été possible à la faveur des efforts conjoints du gouvernement du Niger, de la classe politique, de la société civile, des médias et des partenaires au développement. En effet, a-t-il dit, les précédentes rencontres ont permis de faire le point jusqu’à l’organisation des élections. «La rencontre d’aujourd’hui va nous permettre de faire le point des élections telles qu’elles se sont déroulées mais aussi comment se prépare le deuxième tour», a-t-il annoncé.

Dans une présentation faite à l’assistance sur le bilan et perspectives des scrutins passés des 13 et 27 décembre dernier, il ressort que sur les 155 partis politiques, 128 ont présenté des candidats, 68% des électeurs ont voté et un nombre élevé de bulletins nuls a été enregistré. Maître Issaka Souna a en outre souligné que la CENI a établi un chronogramme dynamique ainsi que l’élaboration d’un fichier électoral biométrique et la mise en place des plateformes d’information, de communication et de sensibilisation. Mais a-t-il ajouté, il ne manque pas des difficultés, liées à l’étendue du territoire, la vétusté de certains véhicules, la dégradation des routes, l’insécurité dans certaines zones et la pandémie de la Covid-19.

Pour cette élection présidentielle 2ème tour, Me Issaka Souna a assuré que la CENI a remédié aux insuffisances constatées lors des élections précédentes, surtout les défis sécuritaires, la pandémie de la Covid-19, ainsi que l’acheminement du matériel et des membres de la commission dans les meilleurs délais.

Cette communication présentée par Maître Issaka Souna a été suivie par un débat de haut niveau avec les représentants des organisations de la société civile et les journalistes. Les interventions ont relevé la nécessité d’un choix rigoureux des membres de bureaux de vote et l’intensification des activités de communication et de sensibilisation afin que la population soit au même niveau d’information sur le processus électoral.

Seini Seydou Zakaria(onep)

11 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/