Election présidentielle 2ème tour du 21 février 2021 : La HALCIA assure la mise en place d’un observatoire et la formation des observateurs 

Le président de la Haute Autorité de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA), M. Gousmane Abdourahamane a procédé, hier matin dans les locaux de ladite institution, à la mise en place d'un observatoire pour l'élection présidentielle 2ème tour du 21 février 2021. L’objectif est d’assurer une meilleure surveillance des élections avec le guide pratique de l'observation des élections élaboré par la HALCIA en s'inspirant du code électoral nigérien et des bonnes pratiques communément admises en matière d'observation des élections. La cérémonie s’est déroulée en présence des commissaires de la HALCIA, du président de Transparency International Niger et de plusieurs invités.

L’Observatoire de surveillance des élections mis en place par la HALCIA regroupe, outre les cadre de l’institution, des représentants de la société civile, ceux des médias, des organisations féminines et de jeunesse.

Le président de la HALCIA a exprimé sa gratitude pour l'intérêt particulier que les structures conviées accordent aux questions touchant à la lutte contre la corruption en général et en particulier à la crédibilisation du processus électoral en cours au Niger. «Comme vous le savez, la bonne tenue des élections est une condition indispensable à la stabilité des institutions et à la paix sociale. C'est pourquoi la HALCIA conformément à ses missions de prévention a décidé de mettre en place, en relation avec vos structures, cet outil de veille et de surveillance des élections», a déclaré M. Gousmane Abdourahamane. Il a ensuite demandé particulièrement aux observateurs de s’engager à agir sur le terrain avec impartialité, objectivité et responsabilité afin de relever les dysfonctionnements et autres pratiques corruptives de nature à entacher la crédibilité des votes. Au cours de la session de formation sur ce guide, les participants échangeront sur le contenu afin que chaque observateur saisisse la mesure de ses missions et responsabilités.

Le président de la HALCIA a, par conséquent, demandé aux participants de participer activement aux échanges et de poser éventuellement toutes les questions utiles à la bonne exécution du travail sur le terrain. «L'observatoire que j'ai l'honneur d'installer solennellement ce matin couvre les huit (8) régions de notre pays à travers seize (16) localités. C'est le lieu ici de remercier très sincèrement les responsables de la CENI pour la diligence employée dans la délivrance des accréditations à nos observateurs», s’est félicité M. Gousmane Abdourahamane. Le président de la HALCIA a outre indiqué qu’il ne doute pas que cette même dynamique sera observée avec les représentants de la CENI sur le terrain, afin qu'ensemble, ils puissent contribuer à l'atteinte de leur objectif commun à savoir des élections libres, transparentes, apaisées et exemptes de pratiques corruptives.

Il faut enfin noter que les observateurs de la HALCIA auront également à échanger sur les enjeux liés à la corruption en période électorale sous la forme d'éléments de sensibilisation destinés aux membres des commissions électorales et des bureaux de vote afin de placer chacun devant sa responsabilité d'acteur central dans le bon déroulement des élections. M. Gousmane Abdourahamane dit compter sur les structures membres de l’observatoire avec les valeurs d'intégrité qu’elles portent. «Par conséquent, je reste convaincu que les missions à vous confiées seront conduites avec abnégation et professionnalisme», a-t-il conclu.

 Seini Seydou Zakaria(onep)

17 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/