Elections apaisées : La CNDH et son Comité de sages organisent une séance de sensibilisation à Maradi

Elections apaisées : La CNDH et son Comité de sages organisent une séance de sensibilisation à Maradi

Après Agadez, Zinder et Diffa, la mission de sensibilisation du comité des sages, mise en place par la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) pour des élections apaisées était à Maradi le 17 février 2021. Conduite par le président de la CNDH, Pr. Khalid Ikhiri, ce comité a eu une séance de travail qui a regroupé les leaders religieux, les représentants des partis politiques, les associations des jeunes, les représentants de la société civile et des structures féminines et les jeunes.

A l’entame de cette rencontre, le Pr Khalid Ikhiri a rappelé que le comité de sages était à Maradi il y a quelques semaines. «Lors de son passage, l’idée directrice était de faire en sorte que les élections du 27 décembre dernier puissent se passer sans violence. Dieu merci, ce message a été entendu. Chacun à sa manière a contribué à l’avènement de ces élections avec beaucoup de sagesse» a-t-il soutenu. Ce qui, pour lui, a montré, à la face du monde, que le citoyen nigérien a atteint une maturité politique incomparable dans la sous-région. Pr Khalid Ikhiri a indiqué que cette attitude a été saluée par tous, en premier lieu par les membres du comité des sages. «Au nom de ce comité je vous dis merci pour ce comportement exemplaire» a-t-il dit.

Toutefois, rappelle le président de la CNDH, le 21 février 2021, les Nigériens auront de nouveau à élire un candidat de leur choix. «Le comité de sages vous demande de nouveau à être constant dans votre attitude citoyenne afin que le 21 février vous puissiez exercer votre droit dans la sérénité, la paix et la non-violence. Nous sommes aujourd’hui convaincus que vous pouvez le faire et vous devrez le faire» a-t-il souhaité.

Quant au Cheick Ben Sala, membre du comité de sages, il a indiqué à l’assistance que lors des deux premiers scrutins, le monde entier a positivement apprécié l’attitude des Nigériens qui ont franchi ces étapes dans la paix et la sérénité. Il a beaucoup mis l’accent sur la paix, sans laquelle rien n’est possible. Cheick Ben Sala a demandé à l’assistance d’avoir la même attitude que lors des élections passées. «Ne pensez pas individuellement que vous ne pouvez rien faire, mais les efforts conjugués de tout un chacun peuvent effectivement contribuer au changement de mentalité» a-t-il dit.

La parole fut donnée aux participants dont les interventions ont prouvé une fois de plus aux membres du comité des sages le degré de compréhension par la population de la nécessité d’un climat apaisé. Les participants à la rencontre se sont beaucoup plaints de la recrudescence des messages et informations va-t-en guerre sur les réseaux sociaux. En réponse, le président du CNDH a trouvé bien fondées ces inquiétudes et a indiqué que la CNDH et le comité des sages n’ont aucun pouvoir pour agir contre ce fait. Mais, indique-t-il, la sensibilisation de ces blogueurs peut porter ses fruits en les amenant à adopter une attitude citoyenne responsable.

Par Tiémogo Amadou  ANP-ONEP Maradi

19 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/