Soutien à Bazoum Mohamed : Les raisons du ralliement de Seini Oumarou

Soutien à Bazoum Mohamed : Les raisons du ralliement de Seini Oumarou

Selon des sources politiques dignes de foi, les raisons du ralliement de Seini Oumarou à la candidature de Bazoum Mohamed au second tour de l’élection présidentielle seraient liées à une salle affaire de détournement d’argent public. Selon nos sources, c’est une affaire de dossiers transmis à la justice par la Présidence de la République à travers l’Inspection générale d’Etat qui aurait fait rallier le MNSD. Nos sources indiquent, notamment, que le 11 novembre 2014, sous l’impulsion (c’est le terme utilisé) du Président de la République, le service de l’Inspection générale d’Etat a traité et transmis au ministère de la justice des rapports définitifs d’enquête. C’est une trentaine de dossiers qui ont été transmis à la justice. Des rapports d’enquête traités entre 2013 et 2014 qui font cas des graves irrégularités dans la gestion financière de plusieurs services et sociétés de l’Etat. Parmi ces services figure la Primature au temps où le sieur Seini Oumarou était premier ministre du Niger. Ce sont deux dossiers qui concernent le Cabinet du Premier ministre Seini Oumarou. Un premier dossier qui a pour référence d’envoi à la justice, le N°00106/PRN/IGE du 16/ 09/2014(activités cellules crises alimentaires et gestion des catastrophes). Dans ce dossier, les inspecteurs d’Etat auraient décelé une malversation financière de 606 767 430 FCFA. Pour le second dossier, il a pour référence d’envoi le N° 0068/PRN/IGE du 21/05/2014 (tome I : cabinet du premier ministre sur les exercices budgétaires 2008-2009) pour une malversation financière de 297 387 344 FCFA. Les montants cumulés détournés s’élèvent à 904 154 774 FCFA.

En 2017, après le ralliement du MNSD à la majorité présidentielle, Seini Oumarou aurait été informé de l’envoi de ces dossiers au Parquet de Niamey. Surpris de la fourberie du régime qu’ils ont décidé de soutenir, il aurait demandé une audience auprès du Président de la République pour lui faire part de sa déception.

Selon nos sources, au cours de leur entretien, le Président Issoufou aurait indiqué à Seini Oumarou qu’il n’était pas informé de cette affaire. Etonné de la réaction du président Issoufou, Seini Oumarou lui aurait montré une copie de la lettre de transmission des dossiers à la justice. Tout en lui soulignant qu’une telle pratique est malsaine dans une alliance. C’est ainsi qu’instruction aurait été donnée pour mettre les dossiers en stand bye. C’est cette épée de Damoclès qui plane sur la tête de Seini Oumarou. Apeuré devant ces dossiers, pour éviter la prison, Seini Oumarou n’aurait donc pas d’autre choix que de s’incliner pour faire allégeance à Bazoum Mohamed.

Il susurre, également, au sein de l’opinion qu’ils auraient empoché quelques billets verts à titre de collation. Selon une source interne à une banque de la place, après le partage, il aurait été constaté le virement de plus de 150 millions de FCA dans le compte appartenant à un militant hargneux du MNSD. Un compte logé dans une banque de la place bien connue par le grand public. C’est dire que, c’est la politique de la carotte et du bâton qui serait utilisée contre le MNDS et ses dirigeants.

À suivre !

Alpha