Election présidentielle 2ème tour à Tillabéri et Balléyara : La sécurité, principale attente des électeurs fortement mobilisés

Le 2ème tour de l’élection présidentielle au Niger qui met aux prises les candidats Mohamed Bazoum du PNDS-Tarayya et Mahamane Ousmane du RDR Tchanji, a suscité de l’engouement auprès de la population nigérienne dans la région de Tillabéri. Ainsi, très tôt le matin, les électeurs sont sortis pour se rendre au niveau des bureaux de vote afin d’exprimer leurs suffrages. Pour ce 2ème tour, la région deTillabéri compte près de 4.494 bureaux de vote pour 1.051.297 électeurs inscrits sur la liste électorale.

Malgré un temps frais et un peu poussiéreux, les habitants de Tillabri sont sortis tôt le matin pour se rendre dans les centres de vote installés dans les écoles. Mais, il a fallu vers 10h pour que les files indiennes se forment véritablement devant les bureaux de vote. Les présidents de bureau de vote, témoignent que l’opération de vote est tellement fluide au point où les électeurs n’ont pas besoin d’attendre longtemps dans des longues files d’attentes. En effet, les opérations se passent plus vite dans tous les centres visités, tant dans la commune urbaine de Tillabéri, que dans les villages environnants.

Le bureau de vote N°27 du centre école Zarmaqui compte 470 inscrits et est dirigé par Mme Boubacar Rabi. A 11h 10mn, près de 190 électeurs ont déjà voté sous l’œil vigilant des délégués des deux candidats. «Le vote du second tour est moins complexe. Nous avons débuté déjà à 7h 49mn. Il y a beaucoup d’électeurs, mais ça va plus vite. Les électeurs nous facilitent les choses avec une attitude exemplaire. Si tout va bien et qu’il n’y aura pas interruption ni aucune perturbation, on va finir tôt» a dit la présidente du bureau de vote N°27 du centre école Zarma.

Le constat est presque le même dans tous les autres centre de vote. Au quartier Zongo de Tillaberi, précisément à l’école primaire Zongo, trois bureaux de vote sont prévus. Le président du bureau de vote N° 044 explique que son bureau compte 482 électeurs et qu’ils n’ont enregistré aucune difficulté majeure qui mérite d’être signalée. «Nous avons ouvert le bureau à 8h 05mn et on compte fermer à 19h 05mn. Les opérations se poursuivent dans de très bonnes conditions. Depuis l'ouverture jusqu'à présent on n’a pas eu d'incident ou de dérangement. Et nous avons ce dont on a besoin dans le cadre de ce deuxième tour. Sur le plan technique, les choses se déroulent normalement, le matériel est au complet. Les deux candidats ont envoyé leurs délégués, ils sont là en train d'observer très bien les votes. Vraiment tout se passe normalement. Et à l'allure où vont les choses on peut finir avant l'heure de la clôture», a indiqué Issa Amadou Karidjo.

La question des listes additives tourmente des électeurs !

Beaucoup d’électeurs ignorent quasiment, comment voter sur la liste additive. Noufou Kader et 17 autres électeurs dont 9 femmes, se sont regroupés à l’école Zongo devant un bureau de vote où ils voulaient coûte que coûte voter. Mais leur désarroi est très grand car, ils ne sont pas suffisamment informés sur la question de liste additive. Certains sont partis, mais Noufou Kader, Saley Issoufou et Ismael Tarker tiennent mordicus à voter. Eux, ils se sont tous faits enrôler à Niamey. «Normalement partout où tu te trouves, si tu es muni de ta carte d’électeurs et une pièce d’identité tu dois voter pour le 2ème tour des élections. Vraiment je ne comprends pas, j’ai envie de voter mais hélas», déplore Noufou Kader. 

La sécurité au cœur des attentes des électeurs

Tillabéri est l’une des régions affectées par l’insécurité résultant des activités des groupes terroristes. C’est pourquoi, la sécurité est la première attente des électeurs vis-à-vis du nouveau Président de la République. A tout point de vue, la question sécuritaire reste le point commun de tous les électeurs interrogés.

Mamata Hamadou âgée de 67 ans est venu accomplir son devoir de vote malgré le poids de l’âge. Son rêve, c’est l’éradication de l’insécurité sur l’ensemble du territoire du Niger. «La sécurité ! La sécurité ! La sécurité avant tout. Nous demandons au nouveau Président de la République d’honorer tous les engagements et les promesses faites en cette période de campagne. Les candidats ont dit beaucoup de choses et nous avons pris bonne note. Je viens de voter, c'est un devoir moral pour moi de le faire. Je suis très heureuse d’opérer un choix», affirme la sexagénaire.

Hassane Sadou Oualam un autre électeur a également souhaité que le Président qui sera élu, tienne ses promesses et que Dieu l'assiste. «Je souhaite qu'après ces élections que tous les Nigériens se réunissent autour du nouveau président pour prendre en main la question sécuritaire déjà délétère dans notre pays», ajoute-t-il. 

Les autorités régionales saluent les conditions des scrutins et invitent la population au calme pour la suite du processus

En cette période importante les appels au calme, à la sérénité se multiplient. «Nous avons visité les différents bureaux de vote, on a constaté que tout a été bien installé. Et les messages de sensibilisation sont passés. Je rappelle aux citoyens que le vote c’est un droit, et tout citoyen doit sortir pour exercer ce droit dans le calme, la sérénité et le respect des lois», a confié Mme Tanimoune Haoua, préfet du département de Tillaberi.

Après avoir donné le coup d’envoi des votes au niveau du bureau de vote N°60, logé dans la MJC de Tillabéri, le Gouverneur de la Région de Tillabéri M. Tidjani Katiala a donné ses impressions sur le processus électoral. «Je souhaite que cette élection présidentielle deuxième tour se termine dans les mêmes conditions. Je me réjouis également de la maturité politique de la population de la région de Tillaberi, surtout de son attachement aux valeurs démocratiques. Je souhaite que ces élections garantissent à notre pays, la paix et la quiétude sociale. Dans la région de Tillaberi, nous avons plusieurs défis à relever, notamment sécuritaires. Notre souhait est qu'après ces élections, Tillaberi soit un havre de paix où il fera bon vivre» a ajouté le Gouverneur de la région de Tillaberi.

Abdoul-Aziz Ibrahim

22 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/