Conférence de presse de l’avocat d’Elh Mahamane Ousmane : Sur 17 315 PV dépouillés, plus de 3 000 sont litigieux

Les avocats du candidat au second tour de l’élection présidentielle, Mahamane Ousmane, ont animé le mardi 17 mars 2021 une conférence de presse à Africa-hall. Cette conférence qui a été animée par Me Lirwana Ibrahim a porté sur les recours à la Cour Constitutionnelle du candidat et surtout sur sa demande préalable avant de dire droit, qui consisterait pour la Cour constitutionnelle d’instruire le dossier, par des auditions et enquêtes, au regard des vives contestations légales et légitimes des dites élections et les preuves matérielles contenues dans les procès Verbaux de dépouillements des bureaux de vote litigieux qui donnent, selon Me Lirwana, Mahamane Ousmane gagnant au scrutin présidentiel du 2nd tour du 21 février dernier.

Dans la salle de réunion de Africa Hall, Me Lirwana se présente devant les journalistes de la presse nationale et internationale dans sa toge pour la première fois puisque, selon lui, « l’audience est solennelle, c’est un dossier du peuple pour le peuple ».

Dans son exposé préliminaire de plus de 40 minutes d’horloge, l’avocat d’Elh Mahamane Ousmane, Me Lirwana Abdourahmane est revenu sur des détails époustouflants sur des cas de fraudes, et de plusieurs autres irrégularités avec des preuves à l’appui.

«Nous avons attrapé le voleur la main dans le sac ». C’est par cette phrase très significative que Me Lirwana a démarré sa présentation des cas de fraudes graves, vols et intimidations ou séquestration par armes dans certaines localités. Pour l’avocat du jour, le premier tour de l’élection présidentielle a été d’un apport pédagogique très bénéfique pour eux.

Dans la gloutonnerie et la précipitation, ils ont mal rempli les procès verbaux en faveur du candidat Bazoum Mohamed, et ces PV tomberont selon Me Lirwana, puisque, selon lui, ils ont des preuves irréfutables. Des PV qui ont été exposés pour la curiosité des journalistes. Les même procès verbaux litigieux sont entrain d’être scannés et seront mis à la disposition du public sur un site qui sera crée bientôt pour la circonstance, selon l’avocat. Pour Me Lirwana, il y a 56 communes en zone rouge avec plus de 6 133 bureaux de votes à risques. Sur 17.315 PV examinés et dépouillé par leur soin, ils ont relevé pour le moment plus de 3000 PV litigieux dans les 5 régions qui sont Tahoua, Diffa, Zinder, Maradi, Agadez, sur un total de 485 171 voix. Autres irrégularités selon toujours Me Lirwana, 84.000 votes irréguliers sur listes additives, 26.150 votes excessifs, et plus de 480.000 voix frauduleusement attribuées à BAZOUM Mohamed dans des zones nomades et pastorales.

Les irrégularités constatées par Mahamane Ousmane et son conseil sont, entres autres, des bureaux de votes jamais ouverts mais comptabilisés, des bureaux constitués sans respect des exigences du code, des transcriptions illégales de résultats sur des procès verbaux, des PV préfabriqués et falsifiés, des majorations de taux de participation à hauteur des fois de 30 à 103% ; 1, 2 OU 3 personnes remplissent la totalité des PV d’une ou plusieurs circonscriptions.

Pour conclure, Me Lirwana a indiqué que si les élections ont une règle et que cette règle est le code électoral, Mahamane Ousmane est gagnant de cette élection.

M.D