Audience au Cabinet du Premier ministre : Le Premier ministre a reçu une délégation de la Commission de la Zakat et du Waqf de l’Etat fédéré de Sokoto au Nigéria

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini s’est entretenu vendredi 19 mars à son cabinet avec une forte délégation de la Commission de la Zakat et du Waqf de l’Etat fédéré de Sokoto (SOZECOM), République fédérale du Nigéria, conduite par le président de ladite commission, M. Muhammad Lawal Maidoki. En mission de travail de trois jours sur instruction du Sultan de Sokoto et du gouverneur dudit Etat, cette mission vise l’échange d’expérience, le renforcement de la coopération entre nos deux pays, mais aussi de discuter du rôle et de l’apport du Waqf dans nos communautés. L’audience s’est déroulée en présence de la ministre, Conseillère Spéciale du Président de la République et Directrice générale de la Haute autorité du Waqf, Mme Khadijah Diallo.

A l’issue de cette audience, le président de la Commission de la Zakat et du Waqf de l’Etat de Sokoto, M. Muhammad Lawal Maidoki a précisé que l’objectif de cette rencontre c’est surtout de discuter de la promotion des actions du Waqf. Le Waqf, a-t-il indiqué, fait partie de notre religion (Islam) et fait la promotion des actions sociales consistant à soutenir la population et les Etats, à améliorer les conditions de vie et faciliter l’atteinte des objectifs de développement. Soulignant l’importance du Waqf dans ce contexte mondial caractérisé par la quête de la paix, de la sécurité et la lutte contre la pauvreté, le président de la Commission de la Zakat et du Waqf de l’Etat de Sokoto a dit que le Waqf peut jouer un rôle central dans la résolution de ces crises à travers la construction des centres d’étude, des centres commerciaux, des services hospitaliers tout en soutenant aussi les couches vulnérables comme les orphelins, les personnes âgées, les femmes et les enfants.

Evoquant le cas du Niger, le président du SOZECOM a déclaré qu’une Université a été construite puis un centre commercial. Par ailleurs, M. Muhammad Lawal Maidoki a remarqué l’évolution du Waqf aussi bien au Niger qu’au Sénégal. Il a dit avoir constaté les fruits qui commencent à être récoltés tout en soulignant que le résultat sera meilleur au point qu’il sera partagé avec d’autres pays. Le président de SOZECOM a invité les autorités du Niger à continuer à soutenir cette dynamique qui consiste à agir partout où le besoin se fera sentir. «Nous ferons le suivi de nos actions chaque année pour définir nos plans d’intervention avec la collaboration des experts du domaine pour mieux agir sur le terrain», a-t-il annoncé. «Notre objectif, c’est l’atteinte du bien être de la population, combattre l’insécurité alimentaire, soutenir la recherche, cultiver la paix et promouvoir le développement», a-t-il précisé.

Pour sa part, la Directrice générale de la Haute autorité du Waqf s’est réjouie de cette visite de trois jours des membres de la Commission de la Zakat et du Waqf de l’Etat de Sokoto au Niger. «Nous avons été mis en relation par le gouverneur de l’Etat de Sokoto lors de sa visite en novembre, une visite d’amitié et de coopération», a-t-elle confié. Mme Khadijah Diallo a aussi rappelé que la Commission de la Zakat et du Waqf de l’Etat de Sokoto a près de 30 ans d’expérience dans la gestion des Waqf, en particulier les petits projets de Waqf (contrairement au Niger où les projets sont plutôt grands et portés par l’Etat) mais dont l’approche est très intéressante «pour nous car, elle rend la réalisation de projet Waqf accessible à tout individu et est plus efficace dans la lutte contre la pauvreté». «Nous avons voulu rencontrer cette délégation pour échanger les expériences, travailler ensemble afin de développer le secteur de Waqf aussi bien au Niger qu’au Nigéria», a déclaré Mme Khadijah Diallo.

Notons que la Commission de la Zakat et du Waqf de l’Etat de Sokoto est une institution qui a évolué d’un Comité des Sadaqat à sa création en 1988, puis devenue Comité de la Zakat et des Fondations de l’Etat de Sokoto en 2007 pour enfin devenir la SOZECOM à partir de 2016 en intégrant le Waqf. C’est aussi une institution qui a été renforcée et elle vient d’introduire au parlement un nouveau projet de loi améliorant et renfonçant significativement le cadre réglementaire de la zakat et du Waqf au Nigéria.

Mamane Abdoulaye

22 mars 2021
Source : http://www.lesahel.org/